C’est l’heure du BIM : Décès du chanteur Christophe, Trump présente son plan de sortie de crise et Macron repense l’Europe

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d'information matinal (BIM)

X.M.

— 

Le chanteur Christophe sur scène à Paris, en 2019.
Le chanteur Christophe sur scène à Paris, en 2019. — SADAKA EDMOND/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Christophe, le chanteur des « Mots bleus », est décédé à 74 ans

Le monde de la musique est en deuil. Christophe s’est éteint. Sa famille l’a annoncé dans la nuit de jeudi à vendredi à l’AFP. Il avait 74 ans. Il est décédé des suites « d’un emphysème », maladie pulmonaire, a indiqué son épouse Véronique Bevilacqua.Le chanteur avait été admis en réanimation le 26 mars à Paris, pour insuffisance respiratoire. Depuis, il avait été transféré dans un hôpital de Brest, où il est décédé.

Donald Trump veut un « redémarrage de l’Amérique » en trois étapes

Donald Trump a dévoilé jeudi son plan pour faire « redémarrer l’Amérique » en trois étapes, en fonction de la gravité de l’épidémie dans chaque Etat. La première prévoirait la réouverture des restaurants et des salles de sport sous certaines conditions. Le télétravail devrait rester la règle et les mesures de distanciation sociale seraient maintenues. La phase deux consisterait en une réouverture des écoles et la reprise des voyages. Enfin, la levée plus générale des restrictions, mais avec un maintien d’une certaine distanciation sociale, ferait l’objet d’une troisième phase.

L’Union européenne « ne doit pas être uniquement un projet de marché », selon Macron

Emmanuel Macron s'est confié sur ses doutes, ses craintes et ses espoirs face à la crise du coronavirus. « Nous sommes à un moment de vérité qui consiste à savoir si l’Union européenne est un projet politique ou un projet de marché uniquement. Moi, je pense que c’est un projet politique », a affirmé ce jeudi au Financial Times le chef de l’Etat. Qui le reconnaît : « Je ne sais pas si nous sommes au début ou au milieu de cette crise – personne ne le sait. Il y a beaucoup d’incertitudes, et cela devrait tous nous rendre très humbles ». 20Minutes revient pour vous sur cet entretien.