Coronavirus à Bordeaux : Quatre traitements contre le Covid-19 testés sur des patients par le CHU et l’université

EPIDEMIE Environ 1.000 patients de plus de 65 ans vont tester quatre traitements différents

Mickaël Bosredon

— 

Le CHU, Centre Hospitalier Universitaire, Pellegrin à Bordeaux
Le CHU, Centre Hospitalier Universitaire, Pellegrin à Bordeaux — Mickaël Bosredon/20 Minutes
  • Ce vaste essai clinique s’effectuera au domicile de patients atteints de Covid-19, sur la métropole bordelaise.
  • Quatre traitements, dont l’hydroxychloroquine, seront testés sur quatre groupes différents.
  • Les patients feront l’objet d’un suivi très précis tout au long du traitement afin de suivre l’évolution de la maladie.

Le CHU de Bordeaux annonce ce mercredi, qu’il lance un essai clinique de quatre traitements différents du Covid-19. « Cet essai, dont la première inclusion de patients a lieu ce mercredi, comparera quatre traitements chez des personnes de plus de 65 ans, traitées à leur domicile dès le début de la maladie » précise le centre hospitalier, qui effectue cet essai « innovant » en partenariat avec l’université de Bordeaux.

A l’initiative du professeur Denis Malvy, infectiologue et responsable de l’unité des maladies tropicales et du voyageur au CHU de Bordeaux, l’essai, qui a pour nom Coverage, s’effectuera en ambulatoire, insiste le CHU Pellegrin. « Alors que les essais cliniques ont généralement lieu à l’hôpital, l’essai Coverage a la particularité de se dérouler directement au domicile des patients. Des équipes mobiles, constituées d’un médecin et d’un infirmier/infirmière, se déplaceront pour inclure les patients testés positifs au Covid-19, afin de leur administrer l’un des médicaments évalués dans l’étude. »

L’essai permettra également d’analyser les conditions d’un déconfinement pour les plus de 65 ans

Les patients de la métropole bordelaise ciblés dans cet essai sont les hommes et femmes de plus de 65 ans, « une population particulièrement concernée par les infections au Covid-19, et qui présentent un risque important d’aggravation de la maladie. »

L’essai permettra également « d’analyser les conditions d’un déconfinement optimal » pour cette population de plus de 65 ans et de « proposer des pistes aux pouvoirs publics locaux et nationaux. » Au total, « ce sont plus de 1.000 patients qui devraient être inclus et faire l’objet d’un suivi très précis tout au long du traitement afin de suivre l’évolution de la maladie. »

L’hydroxychloroquine parmi les quatre traitements testés

Parmi les quatre types de traitements qui vont être administrés dans quatre groupes de patients différents, l’hydroxychloroquine fait partie des traitements proposés. Le CHU de Bordeaux avait administré de son côté, avec succès, du remdesivir à son tout premier patient atteint de Covid-19, sorti le 13 février dernier.

Intéressés par la démarche, les pouvoirs publics nationaux « ont demandé au CHU de Bordeaux et à l’Université d’envisager une extension de l’étude à d’autres métropoles et CHU français. »