Coronavirus dans le Haut-Rhin : Près de 2.000 dépistages en cours dans les Ehpad

SANTÉ Jusqu’à vendredi, les résidents et le personnel de dix Ehpad du département feront l’objet d’un dépistage du Covid-19

Charles Montmasson
— 
Le résultat des tests est attendu la semaine prochaine (illustration).
Le résultat des tests est attendu la semaine prochaine (illustration). — Mathieu Pattier/SIPA
  • Dans le Haut-Rhin, 402 personnes âgées sont mortes en Ehpad depuis le début de l’épidémie, selon un bilan établi dimanche.
  • Le ministre de la Santé, Olivier Véran, avait annoncé lundi dernier une campagne de dépistage pour freiner la propagation du virus.
  • Les résultats des tests doivent permettre d’adapter la réponse sanitaire dans les établissements.

 

Le dépistage a commencé ce mardi, dans 10 établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), sur les 74 que compte le Haut-Rhin. Au total, un millier de résidents et 900 personnels seront testés d’ici à vendredi, précisent les Dernières nouvelles d'Alsace.

Plus d’un résident sur sept, dans le département va ainsi être testé. Dans le Haut-Rhin, 402 personnes âgées sont mortes en Ehpad depuis le début de l’épidémie, selon un bilan établi dimanche.

Détecter des anticorps dans le sang

« Réalisé par un laboratoire d’analyses, le dépistage vise à déterminer si un individu a été en contact avec le coronavirus grâce à la présence d’anticorps dans le sang et s’il est a priori immunisé, a indiqué le conseil départemental. L’objectif est d’optimiser la sécurité sanitaire des résidents et du personnel grâce à une carte épidémique des établissements et d’adapter au cas par cas les règles de confinement individuel. »

Parmi les établissements concernés, la résidence Les Vosges, à Wittenheim, qui a été très durement touchée. « Nous avons perdu 18 de nos 69 résidents depuis un mois, rapporte à 20 Minutes la directrice, Francine Vantalon Le Dinh. Par ailleurs, 30 % du personnel a été atteint ; nous nous sommes débrouillés avec des remplaçantes, des intérimaires. »

« Nous étions oubliés de tout le monde »

Au début de la crise, la présence à l’Ehpad de bénévoles d’une structure évangélique est une hypothèse qui expliquerait la propagation du virus dans cet établissement du nord de Mulhouse. Depuis un mois, les résidents étaient confinés et les familles ne pouvaient plus venir, sauf en de très rares cas, liés à la fin de vie.

Sollicitée par le conseil départemental, la directrice de la maison de retraite a accepté la proposition de dépistage systématique des résidents et du personnel. « Nous étions oubliés de tout le monde, ça s’est un peu débloqué », confie-t-elle. Depuis jeudi, aucun décès n’est à déplorer, et les membres du personnel qui ont été malades commencent à revenir travailler.

Les résultats en début de semaine prochaine

Qu’attendre du dépistage ? « Les résidents veulent connaître leur état, et nous espérons des tests qu’ils montrent que nous avons développé des anticorps », répond la directrice de l’Ehpad de Wittenheim. Cet après-midi, une équipe du laboratoire Biorhin était attendue pour commencer à tester les 51 patients et 37 membres du personnel.

Le dépistage se poursuivra jeudi et vendredi, pour des résultats attendus en début de semaine prochaine.