Coronavirus à bord du Charles-de-Gaulle : Comment va se dérouler la désinfection du porte-avions à Toulon ?

CORONAVIRUS Le porte-avions Charles-de-Gaulle qui a accosté ce dimanche à Toulon (Var) avec 50 marins porteurs du coronavirus sera désinfecté à partir de ce mardi, l’opération devrait durer au moins une semaine

Adrien Max

— 

La désinfection du Charles de Gaulle doit débuter mardi et durera au moins une semaine.
La désinfection du Charles de Gaulle doit débuter mardi et durera au moins une semaine. — Marine Nationale
  • Le porte-avions Charles de Gaulle a accosté ce dimanche à Toulon avec une cinquantaine de marins contaminés par le Covid-19.
  • Le transfert des marins est en cours d’achèvement.
  • La désinfection des aéronefs a déjà eu lieu, celle des bâtiments débutera ce mardi pour une durée d’au moins une semaine.

Le fleuron de la Marine nationale cloué à quai à cause du coronavirus. Le porte-avions français Charles de Gaulle a accosté ce dimanche après-midi à Toulon (Var), après avoir écourté sa mission en mer en raison de l’infection d’une cinquantaine de marins au Covid-19. Ce lundi après-midi, le débarquement des derniers marins à bord se finissait avant une importante opération de nettoyage. 20 Minutes vous explique comment elle doit se dérouler.

Fin du transfert des marins, désinfection des aéronefs

Le débarquement des quelque 1.900 marins a bord a débuté ce dimanche après-midi dès la fin de l’accostage à 15 heures. « Il reste quelques dizaines de marins à bord pour des raisons logistiques mais les derniers transferts sont en cours. L’immense majorité a été débarquée en moins de 24 heures, sachant que les opérations de transfert se sont arrêtées pendant la nuit », détaille ce lundi Christine Ribbe porte-parole de la préfecture maritime de Méditerranée.

La désinfection des aéronefs, les rafales et les hélicoptères, a déjà pu débuter dès dimanche après-midi. « Elle a été réalisée par des équipes mixtes de techniciens de maintenance et de marins-pompiers en lien avec des industriels. Tout le nettoyage a été fait », détaille Christine Ribbe

La désinfection des bâtiments de surface

Une fois le nettoyage des aéronefs et le débarquement des derniers marins réalisés, la désinfection des bâtiments de surface va pouvoir débuter dès ce mardi. « Il y a déjà eu de nombreuses désinfections réalisées lors des derniers jours en mer avec les moyens que les marins avaient à bord », prévient Christine Ribbe.

A partir de ce mardi les efforts vont être concentrés dans « les lieux et les locaux de passage », avant de se poursuivre vers « les locaux techniques ». Là aussi, la désinfection sera réalisée par « des équipes mixtes », composées « par la Marine, l’armée de Terre avec le 2e régiment de dragons [régiment d’appui nucléaire, radiologique biologique et chimique], les services de santé de l’Armée ainsi que le bataillon de marins-pompiers », toujours en lien avec des industriels. Outre le porte-avions Charles-de-Gaulle, le bâtiment Chevalier Paul sera lui aussi désinfecté, ainsi que d’autres navires à Brest.

Une désinfection d’au moins une semaine.

Le « bio nettoyage » des bâtiments militaires consistera en réalité à une désinfection comme il y en a dans le civil. Les équipes spécialisées utiliseront notamment de l’eau de javel, du gel hydroalcoolique ou de la vapeur d’eau. « Ce n’est pas plus compliqué que pour le civil, nous n’en faisons pas moins, nous désinfectons en fonction des connaissances sur les capacités de vie du virus », détaille Christine Ribbe.

Cette désinfection a pour objectif une « remontée en puissance la plus rapide possible, dans les meilleurs délais ». Si la préfecture maritime n’est pas en mesure d’avancer une durée précise du nettoyage, il devrait durer « au moins une semaine ».