Coronavirus : Dans l'Essonne, une maire appelle à dénoncer ceux qui enfreignent le confinement

DELATION À Montgeron, la maire Les Républicains Sylvie Carillon encourage les citoyens à appeler la police en cas de « non-respect du confinement »

L.C.

— 

Une femme portant un masque pour lutter contre le coronavirus.
Une femme portant un masque pour lutter contre le coronavirus. — Francois Mori/AP/SIPA

Ce n’était pas un poisson d’avril, même si cette consigne a été diffusée à partir du 1er avril. A Montgeron (Essonne), une note de la maire appelle les habitants à « signaler » tout « non-respect du confinement » à la police municipale ou nationale, comme le rapporte le journal Le Parisien ce lundi. Ce document a été affiché dans les halls d’immeubles de certains quartiers populaires de la Forêt et de l’Oly, selon nos confrères.

Il a aussi été relayé sur les réseaux sociaux par des internautes choqués par ce qu’ils considèrent comme un appel à la « délation » de la part de la maire Les Républicains.

La maire se justifie

Contactée par Le Parisien, Sylvie Carillon a souhaité rappeler le contexte qui l’a poussée à écrire ce courrier : « J’ai voulu signaler aux habitants de ces deux quartiers qu’ils ont aussi le droit de faire intervenir la police. Certains ne dorment plus. Dans les cages d’escalier, ils peuvent être une quinzaine à se regrouper tous les jours jusqu’à parfois deux heures du matin. Les gens sont traumatisés, contraints de les frôler pour rentrer chez eux. »

Mais pour l’opposition, cette initiative ne passe pas. La conseillère municipale Cécile Ciéplinski (DVG) estime que « la ligne rouge a été franchie ». « Je suis d’accord avec 90 % de cette note, mais ce paragraphe n’est pas acceptable. Un rectificatif doit être fait », demande-t-elle dans une lettre ouverte, selon le site d’information Le HuffPost.