Coronavirus à Marseille : Interpellé avec son boa, il explique que son serpent a « besoin de sortir un peu »

CONFINEMENT La mauvaise foi des Français est légendaire. Et quand il s’agit de monter un bobard aux policiers, celle des Marseillais est hors norme

F.H.

— 

Un boa. (Illustration)
Un boa. (Illustration) — Geoffrey Swaine/Shutter/SIPA

Il tente de faire avaler une couleuvre aux policiers pour expliquer sa sortie en plein air pendant le confinement. Ce Marseillais a été appréhendé dans le 11e arrondissement avec autour du cou un… boa. Non pas le truc en plumes, le serpent ! La raison de sa promenade ? « L’animal avait besoin de sortir un peu de son vivarium et de prendre l’air », a-t-il répondu aux policiers, rapporte le quotidien La Provence.

Le journal liste les excuses des personnes contrôlées pour justifier leur sortie en plein confinement. On a un petit faible pour cet homme venant de Lyon et qui se rendait à Marseille « parce que sa mère lui avait préparé un bon couscous qu’il devait ramener ».