Coronavirus à La Baule : « On a retrouvé des gens ivres morts sur la plage », s’agace le maire

CONFINEMENT Alors que la population de la ville balnéaire a augmenté, Yves Métaireau déplore le manque de respect des mesures de confinement

Frédéric Brenon

— 

Le remblai de La Baule  pendant le confinement.
Le remblai de La Baule pendant le confinement. — S.Salom-Gomis/Sipa
  • Le maire de La Baule se désole du manque de respect des mesures de confinement.
  • Une situation d’autant plus compliquée que la population de sa ville a augmenté en raison de l’occupation des résidences secondaires.

Le temps est exceptionnellement beau sur la côte atlantique au démarrage de ce week-end de Pâques. Une donnée qui ne réjouit pas particulièrement Yves Métaireau, le maire de La Baule (Loire-Atlantique). L’élu LR avoue avoir déjà bien du mal à faire respecter les mesures de confinement dans sa ville balnéaire. Et s’en désole.

« Je peux vous dire qu’il y a beaucoup de monde en ce moment à La Baule, explique-t-il à 20 Minutes. Et je déplore toujours un trop grand nombre d’incivilités. Les barrières que nous avons mises en place sont renversées, il y a des gens qu’on a retrouvés ivres morts sur la plage. D’autres font du jogging à plusieurs ou marchent sur le front de mer alors que c’est interdit… Ce sont des petites choses mais elles montrent qu’il y a encore des gens qui ne respectent pas les mesures de confinement. Et, ça, c’est préoccupant parce que le nombre de malades progresse encore. »

« Ils prennent les rues comme un terrain de jeu »

Les contrôles sont pourtant nombreux à La Baule​. « On est extrêmement vigilants, ajoute Yves Métaireau. La police municipale est sévère. Ce n’est pas facile pour elle parce que les gens n’ont pas toujours leurs papiers d’identité. Ceux qui ont été verbalisés râlent ou avancent des excuses. Je peux les comprendre d’ailleurs. Mais il y en a aussi vraiment beaucoup qui prennent les rues pour un terrain de jeu, pour eux ou pour leurs enfants ! C’est compliqué. »

Il faut dire que la population de la ville côtière a soudainement augmenté ces dernières semaines. « On a beaucoup de gens qui sont arrivés de l’extérieur, constate l’élu LR. Il faut voir : pratiquement toutes les villas de résidences secondaires sont ouvertes ! Je comprends les gens qui sont venus la première fois. Mais ceux qui sont arrivés après les avertissements, qui ont roulé de nuit pour venir discrètement… Je ne leur reproche pas d’apprécier La Baule. Mais je voudrais surtout qu’ils comprennent qu’ici ce n’est pas les vacances ! Je leur demande de faire extrêmement attention. »

« Pas de stocks inutiles »

Yves Métaireau se dit également « inquiet » pour les approvisionnements, notamment alimentaires. « Les supermarchés sont pris d’assaut alors qu’ils ne sont pas prévus pour accueillir autant de monde à cette époque de l’année. Il ne faut surtout pas que les gens fassent des stocks inutiles. »

Comme sur l’ensemble du littoral français, l’accès aux plages est strictement interdit, de même que les rues ou chemins longeant la mer.