C’est l’heure du BIM : Les pays de l’Union européenne s’accordent, la Fed riposte et la mafia profite du coronavirus

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)…

X.M.

— 

Union européenne
Union européenne — SINTESI/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Face au coronavirus, l’UE parvient à une réponse économique commune

Bruno Le Maire et ses collègues ministres des Finances de l'Union européenne doivent avoir le sourire. Ce jeudi, ils sont parvenus à un accord sur une réponse économique commune face au coronavirus. Un terrain d’entente a été trouvé avec les Pays-Bas qui bloquaient les discussions depuis mardi. « La réunion s’est achevée sous les applaudissements des ministres », a annoncé sur Twitter le porte-parole du président de l’Eurogroupe. Le ministre français de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, a lui salué un « excellent accord » incluant « 500 milliards d’euros disponibles immédiatement » et « un fonds de relance à venir ».

La Réserve fédérale américaine met en place sa riposte économique

La Réserve fédérale américaine (Fed) a déployé l’artillerie lourde pour sauver la première économie mondiale de la crise économique consécutive au Covid-19. Au total, l’institution va octroyer 2.300 milliards de dollars de nouveaux prêts, destinés particulièrement aux entreprises et aux collectivités locales frappées par la pandémie. Les marchés boursiers ont ainsi pu trouver un nouvel élan jeudi. Toutefois Il en faudra sûrement plus pour que les investisseurs regardent l’avenir sereinement. Le Fonds monétaire international estime en effet que le coronavirus pourrait avoir au niveau mondial « les pires conséquences économiques depuis la Grande Dépression » de 1929.

La mafia italienne vient en aide de manière intéressée aux plus pauvres

La catastrophe sanitaire en Italie profite à la mafia. Selon le journaliste expert des organisations criminelles Roberto Saviano, la mafia distribuent des produits alimentaires et contribuent à l’octroi de prêts gratuits aux plus démunis pour s’en attirer les bonnes grâces. Les groupes mafieux cherchent aussi à s’approprier des affaires en difficulté, l’Italie espérant recevoir des financements européens pour faire face à la crise économique. « Si l’Europe n’intervient pas bientôt, la multiplication de l’argent mafieux qui se trouve déjà en Allemagne, en France, en Espagne, aux Pays-Bas, en Belgique sera incontrôlée », a ajouté l’auteur du livre Gomorra sur la Camorra, la mafia napolitaine.