Coronavirus à Lyon : Près d’un tiers des personnels hospitaliers des HCL dépistés diagnostiqués positifs au Covid-19

HOPITAL Les Hospices civils de Lyon ont fait le point ce jeudi soir sur l’évolution du coronavirus dans les différents établissements hospitaliers et sur la prise en charge des patients

Elisa Frisullo

— 

Illustration à l'hôpital Edouard-Herriot.
Illustration à l'hôpital Edouard-Herriot. — C. VILLEMAIN / 20 MINUTES
  • Près d’un tiers des personnels des HCL qui ont bénéficié d’un dépistage était positif au coronavirus, selon la direction du CHU de Lyon. Mais aucun décès n’est à déplorer parmi ces professionnels.
  • A Lyon, l’épidémie semble évoluer plus lentement, avec une stabilisation des hospitalisations et des admissions en réanimation, selon le point fait par les HCL jeudi soir.

Exposés au coronavirus depuis son apparition en France et en Auvergne Rhône-Alpes, les personnels hospitaliers ne sont pas épargnés par la maladie. Bien au contraire. Lors d’un point vidéo sur l’évolution de l’épidémie dans les hôpitaux du Rhône et du Nord Isère, les Hospices civils de Lyon (HCL) ont indiqué jeudi soir que 1.578 personnels avaient bénéficié ces dernières semaines d’un dépistage au Covid-19.

Sur ces personnes testées, « 486 professionnels ont été touchés par le coronavirus », a indiqué le directeur général adjoint des HCL, Guillaume du Chaffaut. « Aucun des professionnels des HCL n’est décédé et aucun, aujourd’hui, n’est en réanimation », a-t-il ajouté, assurant que le CHU « protège et accompagne » ses personnels face à cette situation.

Une plainte pour mise en danger de la vie d’autrui

Une réponse partielle à l’inquiétude de nombre d’entre eux qui s’estiment insuffisamment protégés depuis le début de la crise sanitaire, face au virus, avec notamment des matériels de protection en nombre insuffisant. Face à cette pénurie de masques, surblouses ou encore tabliers de protection, la CGT des HCL a annoncé cette semaine à 20 Minutes qu’elle allait porter plainte au pénal pour « mise en danger de la vie d’autrui » à l’encontre de plusieurs responsables des hospices civils.

Une procédure judiciaire lancée par le syndicat après une notre interne diffusée auprès des personnels par la direction des HCL, leur demandant de « récupérer, laver et réutiliser » du matériel de protection à usage unique (surblouses, tabliers).

Parmi les autres points abordés jeudi soir par les HCL au sujet de la pandémie, la direction a également détaillé l’évolution de la situation dans les hôpitaux. « Depuis le début de la semaine, il y a une tendance générale à une forme de plateau dans le nombre de personnes hospitalisées. Une tendance qui reste très haute, avec une forte mobilisation de nos services de réanimation, même si elle évolue moins vite », a précisé Guillaume du Chaffaut.

Une tendance à la baisse en réa

Ce 9 avril, 1.265 patients étaient hospitalisés dans le Rhône, dans le public ou le privé, dont 279 malades admis en réanimation. Aux HCL, 674 personnes étaient hospitalisées, dont 160 en réa. « Nous restons sur nos gardes, avec une mobilisation très importante, notamment sur la capacité de nos soins critiques, pour tenir sur la durée, car nous ne savons pas combien de temps va durer ce plateau », a ajouté le directeur général adjoint.

Des données qui semblent confirmer la stabilisation de la progression de l’épidémie, observée par l’Agence régionale de santé (ARS) depuis le début de la semaine en Auvergne Rhône-Alpes. « Le nombre de nouvelles hospitalisations est stable depuis le 4 avril mais la tendance à la baisse des nouvelles admissions en réanimation/soins intensifs se confirme », a d’ailleurs souligné l’ARS jeudi soir dans son bilan quotidien sur le coronavirus.