Coronavirus : Les ventes sont en chute libre, les producteurs de foie gras lancent un SOS

REGIME SEC Avec le confinement, les ventes de foie gras sont en berne. La filière en appelle à la solidarité des magasins et des consommateurs

20 Minutes avec AFP

— 

Un étal de foie gras. Illustration.
Un étal de foie gras. Illustration. — Michel Gile - Sipa

Pour Pâques, rendez votre confinement gourmand en l’agrémentant de confit d’oie, de magret et de foie gras. C’est facile à préparer, facile à conserver. Le conseil, plutôt en mode « on vous en supplie », émane des producteurs confrontés à une énorme chute des ventes depuis le déclenchement de l’épidémie de coronavirus.

Selon le communiqué diffusé ce jeudi par le Comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras (Cifog), « la fermeture des restaurants, une moindre mise en avant en avant des produits dans la grande distribution et la fermeture des marchés » s’ajoutent à l’arrêt des exportations pour entraîner une dégringolade de ventes.

Le «mi-cuit» boudé et 100.000 emplois menacés

La filière estime que les PME et producteurs ont vu leurs ventes, tous produits confondus, fondre d’environ 30 % depuis le début du confinement. Le foie gras mi-cuit a décroché de 50 % dans les supermarchés pour la seule semaine du 29 mars.

Le Cifog en appelle à la solidarité des grandes surfaces alimentaires pour mettre en avant leurs productions et à celle des consommateurs pour en acheter. Il en va, assure-t-il, de la survie de « 100.000 emplois directs et indirects ».

Actuellement, 90 % des foies gras consommés en France y sont aussi produits. Et pour les éleveurs producteurs du sud-ouest, la crise du Covid-19 arrive au moment où ils se relevaient à peine des abattages massifs provoqués par la grippe aviaire en 2016-2017.