Coronavirus : Un site Internet pour sortir tout en restant dans le périmètre autorisé

CONFINEMENT Mis au point par trois jeunes Grenoblois, covidradius.info permet de géolocaliser les utilisateurs et de les avertir au fur et à mesure de leur promenade

Caroline Girardon

— 

Le site covidradius.info permet une géolocalisation précise du périmètre autorisé pour les sorties près du domicile.
Le site covidradius.info permet une géolocalisation précise du périmètre autorisé pour les sorties près du domicile. — C. Girardon / 20 Minutes
  • Trois ingénieurs grenoblois ont mis au point un site covidradius.info afin d'établir le périmètre d'un kilomètre autorisé près de son domicile.
  • Contrairement aux autres cartes, celle-ci n'est pas à vol d'oiseau mais à distance isochrone.

Une sortie d’une heure par jour dans un rayon d’un kilomètre. Pas toujours facile de rester dans les clous en cette période de confinement. Afin de vous aider, trois jeunes ingénieurs grenoblois ont crée un site Internet Covidradius.info qui établit le véritable périmètre près de votre domicile et vous permet d’effectuer les sorties autorisées comme la promenade du chien ou un peu d’activité physique sans risquer de prendre une contravention.

Maxime Girard a bûché pendant près de 20 heures, quasiment non-stop pour proposer une première version. Et autant pour ajouter davantage de fonctionnalité. « Le site permet de géolocaliser en temps réel les utilisateurs, qui auront renseigné au préalable leurs adresses postales, expose-t-il. S’ils dépassent le périmètre autorisé, le téléphone se met à vibrer ».

Et qui dit périmètre ne parle pas forcément d’un cercle approximatif ou d’une distance « à vol d’oiseau » puisque le site compte des reliefs, des immeubles qui se trouvent sur le parcours, des obstacles diverses.

Compte à rebours

Un bouton lance également un compte à rebours d’une heure. « A mi-parcours, il devient orange. 15 minutes avant la fin du temps autorisé, le compteur passe au rouge et se met à envoyer des petites alertes pour rappeler aux utilisateurs de rebrousser chemin et les avertir du temps restant », continue le jeune homme de 25 ans.

« Nous ne récoltons ou ne stockons aucune donnée et nous ne les revendons encore moins à des entreprises », rassure Maxime Girard, insistant sur le fait que cette démarche a été lancée uniquement « dans une optique de solidarité ». « Au départ, c’était un challenge technique que je voulais relever pour aider mes amis. C’était pour s’amuser. Et puis, le site est devenu viral. Désormais, l’essentiel est qu’il puisse rendre service aux gens », poursuit-il.

Depuis son lacement début avril, 326.000 utilisateurs uniques ont été recensés sur le site. La petite équipe travaille actuellement sur le développement des applications IOS et Android.