Coronavirus à Lyon : Des salariés de Renault Trucks se mobilisent pour fabriquer des équipements pour les hôpitaux

SOLIDARITE Des salariés du constructeur de poids lourds ont pris l’initiative de participer à l’effort national en fabriquant des équipements destinés au milieu hospitalier

Elisa Frisullo

— 

Le site de Renault Trucks à Vénissieux. Illustration.
Le site de Renault Trucks à Vénissieux. Illustration. — P.Desmazes / AFP

Ils ont été volontaires, en pleine épidémie de coronavirus, pour participer à l’effort national en faveur des établissements hospitaliers. Depuis quelques jours, des salariés de Renault Trucks, fabriquant de poids lourds basé à Vénissieux, près de Lyon, et de certains sous-traitants, ont pris l’initiative de produire, avec le soutien de leur direction, des équipements destinés au milieu hospitalier.

Des supports pour visières de protection

« Une production quotidienne de plusieurs centaines de supports pour visières de protection a été lancée sur les imprimantes 3D de Renault Trucks (dont la plus grosse imprimante de la région Auvergne Rhône-Alpes). Une seconde initiative solidaire porte sur la production d’embouts pour rendre compatibles les masques de plongée Décathlon avec les respirateurs médicaux », indique ce jeudi le syndicat FO de Renault Trucks.

Les imprimantes 3D ainsi que les matières premières nécessaires à la confection de ces dispositifs sont mises à disposition par la direction de l’établissement de Lyon, où une partie des effectifs est en chômage partiel en cette période de confinement.

Du matériel pour les HCL

Le matériel sera en partie affecté aux Hospices Civils de Lyon, gratuitement, dans le cadre d’un partenariat, souligne le syndicat, soucieux de mettre en avant l’engagement des volontaires de l’entreprise pendant cette crise sanitaire. « Il apparaissait impensable aux salariés, dont l’entreprise bénéficie de l’aide de la collectivité en ces temps de chômage partiel, de ne pas rendre aussi service à la collectivité. L’intérêt général prime, et les salariés de Renault Trucks répondent fièrement présents », ajoute FO.

Depuis le début du confinement, Renault Trucks a fermé ses usines de production. Mais le secteur des pièces de rechange reste ouvert à Vénissieux pour assurer notamment la maintenance des camions, nombreux à circuler pour assurer les livraisons de produits alimentaires ou de médicaments.