Coronavirus à Marseille : Dédoublement des grandes sections, ouvertures de classe… L’épidémie perturbe d’ores et déjà la rentrée scolaire

EDUCATION Plusieurs dédoublements de classe de grande section à Marseille sont reportés à plus tard, en raison de l’épidémie de coronavirus qui a stoppé les travaux nécessaires

Mathilde Ceilles

— 

Une école de Marseille
Une école de Marseille — BERTRAND LANGLOIS AFP

Les effets du coronavirus sur la rentrée scolaire à Marseille se font d’ores et déjà sentir. Dans un communiqué de presse, la ville de Marseille annonce des changements de la carte scolaire décidée par l’Education nationale en raison de la pandémie qui viennent d’ores et déjà modifier l’organisation des classes dans la deuxième ville de France.

La raison ? La difficulté pour les entreprises de réaliser dans ce contexte les travaux nécessaires à l’ouverture de certaines écoles et le dédoublement de classes telles que voulues par les autorités, selon le communiqué de la ville de Marseille.

Ouverture retardée de l’école Ruffi

Ainsi, le dédoublement des grandes sections de maternelle dans les zones prioritaires, prévu pour la rentrée prochaine pour 117 classes marseillaises, ne sera effectif que dans 14 classes dès septembre. Le dédoublement pourra être fait dans le courant de l’année 2020 pour 64 classes. « Les 50 autres seront programmés dès lors que le contexte sanitaire le permettra, indique le communiqué. Les enseignants de ces classes seront nommés par l’Education Nationale pour prendre leur poste dès le 1er septembre ». Par ailleurs, « les 53 autres classes seront dédoublées à la rentrée 2021 ».

Ces perturbations dans les travaux réalisés touchent également l’ouverture de certaines écoles, dont la controversée Antoine de Ruffi, dans le troisième arrondissement qui ouvrira finalement au début de l’année 2021.