Coronavirus en France : L’essai clinique avec du sang de ver marin a été suspendu

SANTE Dix patients hospitalisés à la Pitié-Salpêtrière et à Georges-Pompidou devaient recevoir une molécule mise au point par la société bretonne Hémarina

C.A. avec AFP

— 

L'hémoglobine de l'arénicole est est capable d'acheminer 40 fois plus d'oxygène que l'hémoglobine humaine.
L'hémoglobine de l'arénicole est est capable d'acheminer 40 fois plus d'oxygène que l'hémoglobine humaine. — FRED TANNEAU / AFP

Une nouvelle évaluation a été demandée. En attendant, l’essai clinique avec du sang de vers marins a été suspendu ce jeudi. Mise au point par la société bretonne Hémarina, cette molécule issue de l’hémoglobine de l’arénicole devait permettre d’aider à oxygéner les patients gravement atteints par le Covid-19. Dix malades hospitalisés à la Pitié-Salpêtrière et à Georges-Pompidou devaient suivre cet essai clinique.

Jeudi, le test a été stoppé. Son autorisation a été retirée dans l’attente d’une nouvelle évaluation, a indiqué l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). C’est l’Agence du médicament (ANSM) qui a décidé de suspendre le feu vert qu’elle avait donné pour cette étude, « après avoir pris connaissance de résultats négatifs d’une étude précédente sur des porcs ». Cette solution offrait des pouvoirs d’oxygénation très importants.