Coronavirus : Le confinement des Français est prolongé au-delà du 15 avril

RESTEZ CHEZ VOUS Le président de la République, Emmanuel Macron, s’exprimera lundi à 20h. Avant cette allocution, l’Elysée a annoncé que le confinement ne prendrait pas fin le 15 avril

F.H. avec AFP

— 

Des policiers municipaux vérifient les attestations de sortie à Sceaux, dans les Hauts-de-Seine, le 8 avril 2020.
Des policiers municipaux vérifient les attestations de sortie à Sceaux, dans les Hauts-de-Seine, le 8 avril 2020. — Thibault Camus/AP/SIPA

C’est désormais officiel. Le confinement ne prendra pas fin le 15 avril. L’Elysée a annoncé ce mercredi que le confinement des Français « va être prolongé » au-delà du 15 avril. Autre annonce, la prise de parole d’Emmanuel Macron, lundi à 20h. Le président de la République expliquera ses décisions concernant la lutte contre l’épidémie de coronavirus durant les prochaines semaines, a indiqué l’Elysée à l’AFP.

La présidence n’a pas précisé la nouvelle durée du confinement, un sujet que pourrait aborder le chef de l’Etat en ce lundi de Pâques, dans cette quatrième allocution télévisée depuis le 12 mars. Il devrait s’exprimer après le «clapping» de 20h, rendez-vous quotidien pendant lequel des Français applaudissent à leurs fenêtres les personnels soignants qui luttent contre la pandémie.

Le chef de l’Etat « consultera d’ici lundi un grand nombre d’acteurs publics et privés, français européens et internationaux, afin d’échanger avec eux sur les grands enjeux relatifs au Covid-19 et de préparer les décisions qui seront annoncées lundi aux Français », a précisé l’Elysée.

Malgré l’attroupement de Pantin, il y aura d’autres déplacements du Président

Emmanuel Macron devrait aborder la situation sanitaire et les effets du confinement, alors que le coronavirus a déjà fait au moins 10.869 morts en France, avec 541 de plus mercredi. La hausse du nombre de patients en réanimation a toutefois très fortement ralenti (+17 mercredi en solde net).

Par ailleurs, alors qu’Emmanuel Macron a été critiqué pour avoir suscité un attroupement lors d’une rencontre avec des passants dans une rue de Pantin mardi après-midi, l’Elysée a précisé que le chef de l’Etat « poursuivra ses déplacements sur le terrain comme il le fait depuis le début de la crise, afin de témoigner son soutien et sa reconnaissance aux personnes mobilisées dans cette lutte ».