Coronavirus : Paris, Londres, Madrid et Bruxelles, les animaux réinvestissent les villes désertées par les humains

CONFINEMENT Avec le confinement, on voit apparaitre de nouveaux citadins dans les rues des capitales.

Olivier Juszczak

— 

Confinement : Les animaux réinvestissent les villes désertées par les humains — 20 Minutes

Organisé afin de lutter contre la crise du coronavirus, le confinement de la population laisse le champ libre aux animaux dans les villes. 20 Minutes revient en images sur cette ambiance Armée des 12 singes.

Les pigeons et les corbeaux, pas inquiets de la pandémie de Covid-19, réinvestissent les places de la ville de Paris. On dirait presque des images du film The Crow !

De l’autre côté de la Manche, à Londres, les cervidés n’hésitent pas à faire du gazon des quartiers résidentiels leur déjeuner. Les renards se baladent sur les trottoirs de la ville. Au Sud de l’Europe, à Madrid, on a observé un paon faire le beau en se promenant dans les rues. Et, au Sri Lanka, un cerf axis, très répandu dans la région, a été aperçu dans la ville de Trinquemalay.