Coronavirus à Montpellier : Un pharmacien soupçonné d'avoir vendu un traitement trompeur contre le Covid-19

ENQUETE L'homme fait l’objet de poursuites pour tromperie sur les qualités substantielles d’une marchandise

N.B.

— 

Une enseigne de pharmacie (illustration)
Une enseigne de pharmacie (illustration) — GILE MICHEL/SIPA

Un pharmacien, dont l’officine est située dans la région de  Montpellier (Hérault), sera jugé le 29 juin prochain. Il est soupçonné d’avoir mis en vente, sur Internet, une préparation homéopathique sous l’appellation « Epidémie 19 », « présentée comme ayant des propriétés "aidant à lutter contre le Covid-19" », relate Fabrice Bélargent, le procureur de la République de Montpellier.

C’est la direction départementale de la protection des populations de l’Hérault qui a constaté cette vente suspecte, le 26 mars dernier. Selon le magistrat, des posologies du remède étaient présentées à titre « préventif » et « curatif ».

Plusieurs centaines de doses auraient été écoulées

Les enquêteurs de la brigade de recherches de la gendarmerie de Castelnau-le-Lez soupçonnent le pharmacien d’avoir écoulé, entre le 16 et le 26 mars, au comptoir et par correspondance, plusieurs centaines de doses de ce produit.

L’homme fait l’objet de poursuites pour tromperie sur les qualités substantielles d’une marchandise. Une somme de 6.244 euros, qui correspondrait au chiffre d’affaires réalisé grâce à la vente de ce produit, a été saisie au titre des avoirs criminels, poursuit le procureur de la République de Montpellier.