Coronavirus : Ça y est, l’attestation numérique pour les déplacements dérogatoires est disponible sur smartphone

CONFINEMENT Jusqu'ici disponible uniquement en format papier, le document est désormais téléchargeable sur téléphone mobile 

H.S. avec AFP

— 

Capture d'écran de l'attestation de déplacement au format numérique.
Capture d'écran de l'attestation de déplacement au format numérique. — H.Sergent/20Minutes

Plus besoin de la recopier ou d’imprimer en triples exemplaires. Depuis ce lundi matin 8h, l’attestation de déplacement est disponible en ligne en complément de la version papier. Le service est désormais accessible ici, sur le site du ministère de l’Intérieur et du gouvernement, a précisé le ministre.

« Les Français se sont approprié les règles du confinement, il convient donc de leur donner un peu de souplesse avec cet outil », a annoncé le 2 avril dernier le ministre de l’Intérieur, dans un entretien accordé au Parisien.fr.

>> Retrouvez ici la version numérique et papier de l'attestation de déplacement dérogatoire

Eviter la fraude

Concrètement, le formulaire est téléchargeable sous format PDF, depuis un smartphone, afin de le présenter aux forces de l’ordre grâce à un code QR. « Il n’y aura pas de fichier. Personne ne pourra collecter les données des usagers », a souligné Christophe Castaner. Celui-ci précise également que ce nouveau dispositif saura se prémunir contre les risques de fraude.

« Il faudra préciser votre heure de sortie, mais l’heure à laquelle vous avez édité le document sera accessible aux policiers. Cela évitera que des personnes remplissent l’attestation uniquement à la vue d’un contrôle de police. Et grâce au QR code, les policiers et les gendarmes n’auront pas besoin de prendre le téléphone en main, il leur suffira de scanner l’écran », a ajouté le ministre.

Un renforcement des contrôles

Dans un entretien accordé à 20 Minutes, le secrétaire d’Etat à l’Intérieur, Laurent Nunez a annoncé un « renforcement des contrôles » à l’occasion du début des vacances de Pâques. « Au cours du week-end, les forces de l’ordre ont réalisé 1,4 million de contrôles et procédé à près de 67.000 verbalisations, comme l’a annoncé le ministre de l’Intérieur ». Une augmentation justifiée « car nous pensons qu’un certain nombre de personnes vont vouloir changer de lieu de confinement, passer du domicile à la résidence secondaire, ce qui est complètement interdit », poursuit le ministre.

Selon le bilan dimanche soir de la Direction générale de la Santé (DGS), la France a enregistré 357 nouveaux décès à l’hôpital dans les dernières 24 heures, le nombre le plus faible enregistré depuis mardi, ce qui porte à 8.078 le nombre total de décès en prenant en compte les données des Ehpad et autres établissements médico-sociaux.

Et près de 7.000 patients nécessitant des soins lourds sont en réanimation.