Coronavirus dans l’Hérault : Alerte sur la présence des masques et de gants dans les bacs à recyclage

TRI Une société en charge de recyclage des déchets s’alarme des matériels médicaux retrouvés dans les bacs de recyclage

Jérôme Diesnis

— 

Gants, masques, tubes... Les agents de Proprec alertent sur les déchets médicaux retrouvés dans les bacs de recyclage.
Gants, masques, tubes... Les agents de Proprec alertent sur les déchets médicaux retrouvés dans les bacs de recyclage. — Proprec

Le groupe Paprec, spécialiste du recyclage des déchets collectifs, a lancé un cri d’alarme relayé par la communauté de communes du pays de Lunel, dans l'Hérault. En charge de la délégation de service public, la société alerte sur les nombreux masques usagés ou gants chirurgicaux retrouvés dans les bacs de recyclage.

« Ces déchets indésirables à plusieurs titres dans un centre de tri, mettent en danger les agents qui y travaillent. Il s’agit de déchets spéciaux qui doivent suivre une filière particulière s’ils proviennent de personnels de soin ou être mis à la poubelle s’il s’agit de déchets domestiques », explique la communauté de communes.

Les collectes sélectives du Pays de Lunel et d’autres territoires alentour ne sont pas mélangées avec les ordures ménagères. Elle passe donc sur une chaîne avec des agents qui les trient.

Menaces de ne plus assurer la collecte

Pour maintenir leur activité, en assurant la sécurité sanitaire de ses agents, Paprec demande de respecter strictement les consignes de tri. « Dès à présent un contrôle encore plus poussé des entrants va être effectué », prévient l’intercommunalité avec cette menace en suspens : « Les territoires identifiés ne seront plus acceptés, entraînant la suppression des collectes des recyclables. »