Coronavirus à Béziers : « Il s’ennuyait », 3 mois de prison pour ne pas avoir respecté le confinement à six reprises

JUSTICE L’homme avait été verbalisé à six reprises

N.B.
Une attestation de déplacement présentée par des policiers, sur la Comédie, à Montpellier (illustration)
Une attestation de déplacement présentée par des policiers, sur la Comédie, à Montpellier (illustration) — Eric Beracassat/SIPA

Mercredi, le tribunal correctionnel de Béziers (Hérault) a condamné un homme de 18 ans à 3 mois de prison, avec maintien en détention, auxquels se sont ajoutés 5 mois en révocation d’un sursis prononcé par le tribunal pour enfant en novembre 2019, soit 8 mois de prison, détaille Raphaël Balland, le procureur de la République de Béziers.

Le 30 mars, les gendarmes de Valras-Plage l’avaient placé en garde à vue, après l’avoir contrôlé et verbalisé à six reprises sur la voie publique entre le 20 et le 29 mars, en violation des règles de confinement, en raison de l’épidémie de Covid-19.

Il souhaitait aller voir des amis

« Il n’a tenu aucun compte des verbalisations et des rappels à l’ordre des gendarmes, poursuit le procureur de la République de Béziers. Il a expliqué son comportement par le souhait d’aller voir des amis car il s’ennuyait seul à son domicile. »

L’homme était connu de la justice pour avoir commis des délits quand il était mineur, pour lesquels il a été condamné en 2019 à des peines de sursis et des travaux d’intérêts généraux. Il devait être jugé prochainement pour conduite sous l’emprise de l’alcool.