Coronavirus : Le moustique transmet-il le virus ?

ECLAIRAGE Pas facile de s’y retrouver dans le flux d’informations qui tombent sur le coronavirus. Une question en particulier vous taraude ? Chaque jour, « 20 Minutes » fait en sorte de vous apporter la réponse

Julie Bossart

— 

Un Aedes albopictus, vecteur, notamment, du chikungunya.
Un Aedes albopictus, vecteur, notamment, du chikungunya. — James Gathany

Le confinement imposé pour enrayer la circulation du nouveau coronavirus n’a pas que du mauvais. Prenons l’exemple des animaux, qui réinvestissent l'espace public, à Paris, notamment. La nature qui reprend ses droits n’émeut pourtant pas tous nos lecteurs. Bien que l’été n’ait pas encore pris ses quartiers, certains se demandent en effet si les moustiques sont un vecteur de transmission du Covid-19 :

« Le moustique peut-il transmettre le Covid-19 ? » Juju

« Le coronavirus peut-il s’attraper par un moustique ? » Hobbitfx

« La maladie peut-elle se transmettre via les piqûres de moustique ? » Alice

Voici les réponses que 20 Minutes a trouvées :

Le virus identifié en janvier en Chine est un nouveau coronavirus (nommé Sars-CoV-2), qui provoque la maladie nommée Covid-19 par l'OMS. On a déjà eu l’occasion de l’indiquer dans cette rubrique, le Sars-CoV-2 se transmet par les gouttelettes (sécrétions invisibles projetées lors d’une discussion, d’éternuements ou lors d’une toux). On considère, jusqu’à présent, que seul un contact étroit avec une personne malade peut transmettre la maladie (même lieu de vie, contact direct à moins d’un mètre, poignée de mains non lavées et souillées par les gouttelettes), voire avec une surface contaminée (clavier d’ordinateur, téléphone…).

« Les coronavirus sont une grande famille de virus, couramment présents chez les chauves-souris et chez d’autres animaux, indique l’OMS. Occasionnellement, ces virus infectent des êtres humains, qui peuvent à leur tour propager l’infection. » Par exemple, le Sars-CoV est associé aux civettes, le Mers-CoV est transmis par les dromadaires. Mais, à ce jour, les sources animales éventuelles du Covid-19 n’ont pas encore été confirmées.

Ainsi, les moustiques (comme les animaux domestiques, d’ailleurs, chiens, chats…) ne peuvent être considérés comme des vecteurs de transmission du virus. Même s’ils se nourrissent du sang d’une personne infectée. Ce que confirme avec insistance l’Entente interdépartementale de démoustication (EID Méditerranée).

Inutile, donc, de s'en prendre aux chauve-souris, ou de se badigeonner d’antimoustiques et de se faire un tennis-elbow à force d’avoir manié la tapette anti-insectes.

En revanche, si les moustiques peuvent être mis hors de cause dans la transmission du Covid-19, il n’en demeure pas moins que certaines populations, comme en outre-mer, doivent être vigilantes vis-à-vis des moustiques. Les Antilles, La Réunion, Mayotte et la Guyane sont en effet frappés par une épidémie de dengue (que l’on appelle aussi la « grippe tropicale »), une maladie virale transmise à l’homme par des moustiques du genre Aedes Albopictus.

Elle se manifeste par l’apparition d’une forte fièvre souvent accompagnée de maux de tête, de nausées, de vomissements, de douleurs articulaires et musculaires et d’une éruption cutanée ressemblant à celle de la rougeole, rappelle l'Institut Pasteur. Elle peut revêtir une forme sévère, avec des formes hémorragiques, des atteintes hépatiques, des défaillances cardiovasculaires….

Pour que vous y voyiez plus clair, 20 Minutes s’emploie à répondre à vos interrogations, que vous pouvez nous adresser en suivant la marche à suivre ci-dessous. Merci par avance (et prenez soin de vous) !