Coronavirus : Le conseil scientifique va rendre un avis sur la question de la désinfection des rues

SANTE La préfète de Nouvelle-Aquitaine continue de mettre en garde contre l’utilisation des produits utilisés pour désinfecter les rues, et demande aux maires d’attendre l’avis du conseil scientifique, qui a été sollicité sur ce sujet

M.B.

— 

Illustration de nettoyage et désinfection des rues, ici à Marseille.
Illustration de nettoyage et désinfection des rues, ici à Marseille. — Frederic Munsch/SIPA

Lundi, la préfète de la Nouvelle-Aquitaine Fabienne Buccio, déconseillait « fortement » aux maires de procéder à la désinfection des rues et trottoirs. La question se posait, alors que le maire de Bordeaux Nicolas Florian (LR) avait lancé l’idée de réaliser cette désinfection dans les rues de sa ville.

Mais plusieurs communes de France continuent depuis le début de la semaine à mettre en place cette procédure pour lutter contre le coronavirus. Interrogé à nouveau ce mercredi par 20Minutes, la préfète de la Nouvelle-Aquitaine « module » sa réponse. « La question me remonte de partout, de tous les départements, et je ne condamne pas les maires qui cherchent à faire des choses utiles, explique Fabienne Buccio. Je continue de dire attention, car la plupart des maires utilisent de l’eau chlorée, ce qui représente un danger pour l’environnement, et pour les gens qui inhalent. Néanmoins, le sujet a depuis été soumis au conseil scientifique Covid-19, qui entoure le Président de la république et le Premier ministre sur les questions qui méritent un avis médical et scientifique. »

« Nous incitons les maires à la plus grande prudence »

La préfète demande donc aux élus « d’attendre l’avis de ce conseil scientifique, qui ne devrait pas tarder. » « Nous les incitons à la plus grande prudence dans les produits qu’ils utilisent, sachant que dans l’idéal nous aimerions pouvoir dire quel type de nettoyage il faut faire, avec quel type de produit.

En revanche, « ils peuvent évidemment continuer le nettoyage qu’ils font habituellement, voire l’augmenter. »