Coronavirus à Nîmes : Verbalisé à quatre reprises pour non-respect du confinement, il est déféré au parquet

CONFINEMENT Le mineur a été verbalisé à quatre reprises pour non-respect des mesures de confinement. Il a été déféré devant le parquet

Jérôme Diesnis

— 

Illustration d'un contrôle de police lié au confinement.
Illustration d'un contrôle de police lié au confinement. — Bastien Louvet / SIPA

Un mineur défavorablement connu de la justice a été placé en garde à vue mardi au commissariat de Nîmes et déféré au parquet ce mercredi, a appris 20 Minutes auprès de la police nationale.

A quatre reprises, ces derniers jours, des policiers l’ont verbalisé pour non-respect du confinement mis en place pour limiter la propagation du coronavirus. Lors des différents contrôles, il n’aurait jamais été en mesure de présenter de dérogation justifiant sa présence dans les rues de la préfecture du Gard.

Une première dans le Gard

Comme la loi les y autorise, les policiers ont alors décidé de le placer en garde à vue. Outre une forte amende à hauteur de 3.750 euros, il encourt six mois d’emprisonnement. Il s’agit de la première personne placée en garde à vue pour ce type d’infraction dans le Gard depuis la mise en place des mesures de confinement.