Coronavirus dans le Var : Le maire de Sanary renonce à ses restrictions drastiques de déplacements

CORONAVIRUS Le maire de Sanary-sur-Mer, dans le Var, a annulé trois arrêtés qu’il avait pris pour contraindre très drastiquement les déplacements de ses administrés pendant le confinement

Adrien Max

— 

La ville de Sanary-sur-Mer, dans le Var. Illustration.
La ville de Sanary-sur-Mer, dans le Var. Illustration. — E. Estrade / AFP

Marche arrière. Le maire de Sanary-sur-Mer, dans le Var, a adopté un nouvel arrêté mardi, non pas pour contraindre d’avantage les habitants en cette période de confinement, mais pour annuler les trois premiers adoptés la semaine dernière.

Ferdinand Berhnard avait d’abord obligé la population à acheter plus d’une baguette dans les boulangeries, pour éviter les sorties. Des sorties qu’il a ensuite interdites à plus de 10 mètres de son domicile dès lundi matin. Et ce dans le but d’assurer « la sécurité sanitaire, tout simplement », confiait-il à 20 Minutes.

« J’en reprendrai un le lendemain »

Mais ces mesures drastiques ont fait parler de Sanary-sur-Mer dans toute la France. Au point que le préfet du Var, Jean-Luc Vidaine, a « jugé indispensable qu’un juge soit appelé à se prononcer sur le sujet ». Ferdinand Berhnard ne semblait pas inquiet et annonçait à 20 Minutes que « si la justice casse l’arrêté, [il] en reprendrai[t] un le lendemain ».

Il en a finalement pris un le jour même, mais pour annuler ses précédents. La fondation 30 Millions d'amis l’avait également menacé de saisir le tribunal administratif, s’il ne retirait pas son arrêté sur l’interdiction de sortie de plus de dix mètres de son domicile, difficilement applicable lorsqu’on est propriétaire de chien.