Coronavirus en Bretagne : Le cap des 1.000 cas diagnostiqués franchi, la situation « sous contrôle »

EPIDEMIE La région reste l’une des moins touchées par l’épidémie de Covid-19

Camille Allain

— 

Le CHU de Rennes est en première ligne pour accueillir les malades du coronavirus de Bretagne.
Le CHU de Rennes est en première ligne pour accueillir les malades du coronavirus de Bretagne. — C. Allain / 20 Minutes

Le « pic » tant redouté n’est toujours pas atteint. En Bretagne, l’épidémie de coronavirus reste pour l’heure « modérée ». Mardi soir, l’agence régionale de santé faisait état de 1040 cas de Covid-19 diagnostiqués dans la région. Un chiffre qui ne reflète pas la réalité, les diagnostics étant réservés aux cas les plus sévères mais qui illustre la montée progressive de l’épidémie dans la région. Chaque jour, un peu moins d’une centaine de nouveaux cas sont enregistrés en Bretagne, qui reste l’une des régions françaises les moins touchées.

On déplore cependant 49 décès liés au Covid-19 dans les hôpitaux, auxquels il faut ajouter les morts constatées en Ehpad. A Lorient, sept résidents d’une maison de retraite sont ainsi décédés en quinze jours. Dans le Grand-Est, plus de 1.000 personnes ont déjà succombé au virus.

D’après les professionnels de santé, la situation est « sous contrôle » dans la région. « Notre espoir, c’est que l’évolution dans la région soit progressive, pour que les services se remplissent assez lentement », explique le professeur Yves Le Tulzo, chef du service de médecine intensive et de réanimation au CHU de Rennes.

Montée en charge progressive

Au sein de l’hôpital rennais, 14 des 30 lits prévus en réanimation sont actuellement occupés par des patients atteints du Covid-19. « La montée en charge est modérée. La situation est sous contrôle », assure le chef du service. La directrice de l’hôpital reconnaît cependant que « le nombre de patients accueillis au CHU a doublé depuis la semaine dernière ». Véronique Anatole-Touzet ne s’inquiète pas pour autant. « Contrairement à d’autres régions, nous avons eu le temps de nous préparer à cette épidémie. Nous adaptons notre dispositif ».

La région va même faire œuvre de solidarité en accueillant des malades du Covid-19 en provenance de la région parisienne. Deux trains sont attendus ce mercredi en Bretagne. L’un s’arrêtera à Rennes où plusieurs patients atteints du Covid-19 seront pris en charge. L’autre fera escale à Saint-Brieuc (Côtes d’Armor) où d’autres malades seront hospitalisés, puis ira à Brest (Finistère).