Coronavirus : Faut-il nettoyer ses fruits, ses légumes et leurs emballages ?

ECLAIRAGE Pas facile de s'y retrouver dans le flux d'informations qui tombent sur le coronavirus. Une question en particulier vous taraude ? Chaque jour, « 20 Minutes » fait en sorte de vous apporter la réponse

Julie Bossart

— 

Sur le marché des Lices, à Rennes, samedi 28 mars 2020.
Sur le marché des Lices, à Rennes, samedi 28 mars 2020. — Mathieu Pattier

Une nouvelle semaine de confinement lié au coronavirus commence, et vous êtes toujours aussi nombreux à nous adresser vos questions sur le virus en lui-même et sa propagation. Beaucoup d’entre vous s’interrogent sur les règles d’hygiène alimentaire, a fortiori corporelle, à adopter :

« Ma boulangère manipule l’argent liquide ainsi que le pain. Peut-on être contaminé en touchant ou manipulant la baguette de pain après qu’elle l’a touché ? », José

« Quelles précautions doit-on prendre lorsque nous revenons de faire les courses au supermarché ? Peut-on directement les mettre dans le frigidaire ou prendre des mesures de désinfection ? », Christiane

« Est-ce que le vinaigre ménager est efficace pour désinfecter ou nettoyer face au Covid-19 ? », Mazein

« Dois-je me changer de vêtement après avoir été faire les courses ? », Bailly

« Faut-il laver fruits et légumes ? », Iatna

« Y a-t-il un risque à consommer des fraises ? Si non, comment faire ? », Rochba

« Le coronavirus est-il tué par les sucs gastriques lors de la digestion ? », Pascal

Voici les réponses que 20 Minutes a trouvées :

Tout d’abord, pour ce qui est de la durée de vie du nouveau coronavirus, selon une étude menée par les autorités sanitaires américaines, elle varie selon la surface où il pourrait se trouver, comme l’a rapporté notre collègue dans un précédent article : jusqu’à trois jours sur du plastique et sur de l’acier, jusqu’à vingt-quatre heures sur des matières de type carton et papier. Mais aussi chez soi, sur les poignées de porte, les plans de travail, les robinets, etc. Le virus survivrait moins longtemps sur d’autres surfaces : pas plus de quatre heures sur le cuivre, métal majoritaire dans la composition de nos pièces de monnaie. Toutefois, les particules du virus peuvent être présentes, sans représenter un fort risque infectieux, car elles se réduisent au fil des jours.

Une démo sur le lavage des mains.
Une démo sur le lavage des mains. - Ministère des Solidarités et de la Santé

En ce qui concerne les règles d’hygiène, le site du ministère de l'Intérieur rappelle qu’il est nécessaire, et comme à l’accoutumée, de se laver les mains en rentrant des courses et après manipulation des produits alimentaires. Il convient aussi, là encore comme d’habitude, de laver ses fruits et légumes – désinfecter les conserves, passant peu de mains en mains, n’est cependant pas jugé utile, car le risque de contamination par ce biais est très faible. Pour aller plus loin, vous pouvez vous rendre sur le site de l'Anses, où deux notes pratiques et exhaustives sont mises en ligne.

L’une revient sur les « conseils d’hygiène de base dans la cuisine »… Avant et pendant la préparation des repas, bien se laver les mains avec de l’eau et du savon ; si des aliments se répandent dans le réfrigérateur, nettoyer sans tarder au détergent les surfaces salies (pour rappel, un nettoyage complet du réfrigérateur doit être pratiqué autant que nécessaire et au moins une fois par an) ; à chaque type d’aliment sa planche à découper ; ne pas les conserver plus de 48 heures à 4 °C les repas et biberons de lait des nourrissons, etc.

L'autre est entièrement consacrée à l’actualité du Covid-19… « A ce jour, il n’existe aucune preuve que les animaux d’élevage et les aliments qui en sont issus jouent un rôle dans la propagation du virus à l’origine du Covid-19 », indique en préambule l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail. L’éventuelle transmission par un aliment ne peut donc être due qu’à « la contamination de cet aliment par un malade ou une personne infectée par le virus, en le manipulant avec des mains souillées, ou en l’exposant à des gouttelettes infectieuses lors de toux et d’éternuements ».

Par ailleurs, « aujourd’hui, aucune donnée scientifique ne laisse penser que le virus peut nous contaminer par voie digestive, insiste l’Anses. Mais la possibilité d’infecter les voies respiratoires lors de la mastication d’un aliment contaminé ne peut pas être totalement exclue. » Si vous êtes malade, vous devez absolument éviter de manipuler des aliments et de cuisiner pour les autres.

Comment supprimer le virus des aliments ? L’Anses développe la marche à suivre : « Après un achat, avant de les consommer ou de les cuisiner, il faut bien laver ses fruits et légumes. L’eau claire suffit, n’utilisez surtout pas de désinfectant ou de détergent comme l’eau de javel, vous risqueriez une intoxication s’il était mal rincé. L’utilisation du vinaigre blanc pour rincer ses fruits et légumes n’est pas nécessaire. Après lavage à l’eau claire, essuyer les aliments avec un essuie-tout à usage unique aide à éliminer d’éventuelles particules virales. Ces gestes sont particulièrement importants lorsque les fruits et légumes sont mangés crus. » En ce qui concerne la cuisson des aliments, pour les légumes, les cuire à 63 °C (à feu moyen) pendant quatre minutes détruit le virus potentiellement présent. 

Et quid des emballages ? « Même si le virus causant la maladie ne peut survivre plus de trois heures à l’air libre, nettoyer ses emballages reste cependant une précaution supplémentaire, répond l’Anses. Il faut les nettoyer avec un chiffon ou un essuie-tout à usage unique humide. » On peut aussi laisser reposer ses courses deux ou trois heures après les avoir ramenées à la maison lorsqu’il ne s’agit pas de produits frais.

A noter que, depuis peu, le centre antipoison de Marseille connaît une recrudescence du nombre d’appels :  certains « font n’importe quoi pour se décontaminer », notamment avec une mauvaise utilisation de l’eau de javel, a souligné auprès de 20 Minutes Nicolas Simon, chef du service antipoison de l’AP-HM de Marseille. Comme cette personne qui s’est brossé les dents avec de l’eau de Javel, par peur d’être contaminée.

Pour que vous y voyiez plus clair, 20 Minutes s’emploie à répondre à vos interrogations, que vous pouvez nous adresser en suivant la marche à suivre ci-dessous. Merci par avance (et prenez soin de vous) !