Coronavirus à Montpellier : Onze personnes sont décédées du Covid-19 dans un Ehpad à Mauguio

EPIDEMIE Les familles sont tenues informées par mail de la situation des pensionnaires par l'établissement 

N.B.

— 

Dans une maison de retraite (illustration)
Dans une maison de retraite (illustration) — SUZAN THIERRY/SIPA

A l'Ehpad de Mauguio, dans l'Hérault, la situation s’aggrave. En fin de semaine, la maison de retraite, près de Montpellier, a été confrontée à de nouveaux décès de résidents âgés, dont les tests au Covid-19 étaient positifs : parmi les 86 résidents, onze pensionnaires sont morts du coronavirus depuis le 10 mars.

L’Agence régionale de santé (ARS) précise que « les autres personnes décédées dans cet Ehpad depuis le début de la phase épidémique n’avaient pas été testées avant leur décès ou avaient révélé un test négatif ». 20 Minutes n’a pas obtenu de réponse sur le nombre de pensionnaires décédés qui n’avaient pas été testés.

« Les personnels de cet établissement sont soutenus par une équipe de la réserve sanitaire pour assurer la prise en charge de l’ensemble des personnes âgées hébergées, en assurant un lien régulier avec leurs familles, indique l’ARS, dans un communiqué. L’Agence régionale de santé reste en liaison permanente avec la direction de cet Ehpad pour répondre aux besoins de ces professionnels. »

Un médecin embauché pour « une présence médicale 7 jours sur 7 »

Dès le début, poursuit l’ARS, « les mesures adéquates de confinement et de protection ont été mises en œuvre au sein de l’établissement. La Croix-Rouge Française est très mobilisée en soutien à l’équipe de cet Ehpad, dont elle assure la gestion. Des mesures d’urgence ont été mises en œuvre par l’ARS en particulier pour organiser la livraison de 10.000 masques de protection ainsi que du matériel pour la récupération des déchets d’activités de soins à risques infectieux. »

Dans cet établissement, une équipe de la réserve sanitaire nationale a été également mobilisée pour participer à la prise en charge des résidents. L’Ehpad a aussi embauché un médecin supplémentaire « afin de bénéficier d’une présence médicale 7 jours sur 7 ».

Par ailleurs, concernant l’information aux familles des pensionnaires, l’ARS indique qu’un « point de situation générale est adressé régulièrement à ces familles par mail et la direction de l’établissement répond personnellement aux demandes individuelles ».