Ce week-end on change d’heure, ce sera toujours une de moins en confinement

TIC-TAC Attention, ce dimanche à 2 heures du matin il sera en fait 3 heures. Du coup, les jours (en confinement) vont allonger et ce petit supplément de lumière pourrait nous faire du bien

Béatrice Colin

— 

Le changement d'heure a lieu ce week-end, dans la nuit de samedi à dimanche.
Le changement d'heure a lieu ce week-end, dans la nuit de samedi à dimanche. — Free Photos / Pixabay
  • Dans la nuit de samedi à dimanche, on passe à l’heure d’été, il sera temps d’avancer sa montre d’une heure.
  • En période de confinement, pour les partisans de l’heure d’été, cette heure d’ensoleillement supplémentaire est une bonne chose pour le moral et pour l’économie en sortie de crise.

Le confinement fait perdre parfois la notion de temps. Pourtant, ce week-end, on repasse à l’heure d’été. Dimanche à 2 h du matin, il sera 3 h, nouvelle heure. Ce rituel est ancré dans les habitudes des Français depuis 1975. Une décision prise après le choc pétrolier, faisant suite à une première expérience entre 1916 et 1945.

Mais cette année, en pleine crise du Covid-19​, l’heure de soleil supplémentaire le soir pourrait être encore plus la bienvenue que d’habitude. Que ce soit pour le moral ou l’économie selon les défenseurs de l’heure d’été.

« Je pense qu’il vaut mieux être confiné en profitant d’un peu de lumière le soir. Quand le confinement prendra fin, on verra à quel point nous y sommes attachés, que cela colle avec notre esprit de liberté. Et puis des secteurs aujourd’hui à l’arrêt vont avoir besoin de repartir, comme l’hôtellerie et la restauration, l’heure d’été est la plus adaptée pour cela », plaide Olivier Fabre, le maire de Mazamet qui est aussi coprésident de l’association européenne pour l’heure d’été.

Eté ou hiver, ce n’est pas tranché

Ce dernier a été a été l’un des grands défenseurs du maintien de l’heure d’hiver à l’année lorsque la Commission européenne a décidé de proposer en septembre 2018 une nouvelle directive qui mettrait fin à ces changements d’heure en mars et en octobre. Une grande consultation citoyenne a été lancée l’an dernier, et à une grande majorité, les Français ont indiqué qu’ils préféraient l’heure d’été à l’heure d’hiver.

Le gouvernement devait trancher sur cette question d’ici l’an prochain. « Mais pour l’instant les choses sont figées même si chaque pays avait jusqu’au mois d’avril pour donner une orientation. Je ne le vois pas aller à l’inverse de ce que les gens veulent. L’heure d’été est celle qui colle le plus à nos habitudes. Si on garde l’heure d’hiver, je ne vois pas l’intérêt d’avoir le soleil qui se lève à 4 h 30 du matin à Paris en plein été », argumente Olivier Fabre.

Mais pour ce militant, la question est toutefois encore loin d’être définitivement tranchée et l’on risque encore plusieurs fois de remettre nos horloges à l’heure avant d’être fixés.