Coronavirus : La vente d’alcool en France a fortement diminué depuis le début du confinement

STATISTIQUES Les ventes d’alcool ont baissé de 1,7 % dans les circuits de la grande distribution en seulement une semaine de confinement

20 Minutes avec agence
— 
De l'alcool (image d'illustration).
De l'alcool (image d'illustration). — Svancara Petr---Petr Sva/AP/SIPA

Tandis que beaucoup s’attendaient à ce que le confinement lié au Covid-19 mis en place en France génère une augmentation de la vente d’alcool dans les magasins de la grande distribution, c’est en réalité tout l’inverse qui s’est produit. Selon la société Nielsen qui a réalisé ces statistiques, les ventes d’alcool ont baissé de 1,7 % lors de la première semaine de confinement, relaye BFMTV.



Parmi les boissons alcoolisées, toutes ne connaissent pas le même sort. Ainsi, les ventes de bières ont augmenté de 3 % par rapport à la même semaine, un an plus tôt. Celles de champagnes et spiritueux ont en revanche régressé de 16 % sur cette même période. Dans cette catégorie, la baisse de consommation la plus importante concerne les champagnes, dont les ventes ont diminué de 69 % lors de cette première semaine de confinement.

Le rôle social de l’alcool

Pour l’heure, il n’a pas été établi si la baisse des ventes d’alcool est liée à une baisse de la consommation ou si les Français préfèrent consommer leurs réserves personnelles. Si le confinement est amené à durer encore plusieurs semaines, il sera alors possible d’analyser le phénomène. Une autre explication de cette baisse consiste à relever le rôle social de l’alcool, souvent consommé en soirée avec des amis.

La seule autre catégorie de produits dont les ventes ont diminué en grande surface est celle des produits d’hygiène et de beauté avec un recul de 3,4 %. Dans le même temps, les ventes de produits alimentaires ont largement progressé, à l’instar des pâtes, du riz ou des boîtes de conserve.