Coronavirus dans le Finistère : 945 euros d’amende pour un apéro en pleine rue

CONFINEMENT Le maire de la commune de Saint-Pol-de-Léon a dénoncé ces comportements

C.A.
— 
Illustration de verres de vin lors d'un apéritif.
Illustration de verres de vin lors d'un apéritif. — C. Allain / 20 Minutes

Un apéro qui va coûter cher. Mercredi, un groupe de sept personnes a été verbalisé par la gendarmerie à Saint-Pol-de-Léon, près de Morlaix (Finistère) à hauteur de 945 euros.

Leur tort ? Avoir organisé un apéritif en pleine rue, en cette période de confinement où seules les sorties indispensables sont autorisées. L’histoire a été relayée par le maire de Saint-Pol-de-Léon Nicolas Floch, qui a fait part de sa colère sur sa page Facebook et exhorté la population à respecter les mesures sanitaires pour tenter de contenir l’épidémie de coronavirus.

D’après l’élu, un groupe de sept adultes s’était réuni dans la rue pour un « apéritif entre voisins sur la voie publique ». Le petit groupe avait même pris le soin de sortir les tables et les chaises, précise l’élu. Alertée, la gendarmerie a verbalisé chacun des contrevenants à hauteur de 135 euros, soit un total de 945 euros. « Non seulement c’est de l’inconscience mais c’est tout sauf exemplaire », dénonce l’élu.

Un peu plus de 170 personnes ont été recensées comme atteintes du coronavirus dans le Finistère. Un chiffre pour l’heure assez modéré mais qui va augmenter dans les jours à venir, à mesure que l’épidémie se rapproche de l’ouest.