Coronavirus : Brossage de dents à la javel, lavage à l’alcool à brûler… Attention aux pratiques à risque pendant le confinement

CONFINEMENT Le centre anti-poison de Marseille doit faire face à des situations à risques depuis le début du confinement, notamment par peur du Covid-19, mais aussi en raison de la présence des enfants

Adrien Max

— 

Eau de Javel. Illustration.
Eau de Javel. Illustration. — Andy Lauwers / Rex Feat / REX / Sipa
  • Le centre anti-poison de Marseille alerte sur des pratiques à risques pendant le confinement.
  • A cause de la peur d’être infectées certaine personnes abusent de l’utilisation d’eau de javel, en se brossant les dents avec par exemple.
  • Le centre anti-poison met aussi en garde sur les produits ménagers avec la présence prolongée des enfants à la maison.

Des appels peu habituels, mais « compréhensibles » en cette période de confinement. Le centre anti-poison de Marseille connaît une recrudescence du nombre d’appels depuis le début du confinement décrété par le gouvernement pour enrayer la pandémie de Covid-19.

« En général à cette période, c’est assez calme. Là, on constate un nombre d’appels assez similaires à ceux des mois d’été, quand les gens sont chez eux. D’habitude on nous appelle surtout pour des intoxications médicamenteuses, des piqûres de vipères. En ce moment, ce sont principalement des appels en lien avec des problématiques du confinement, ou des craintes d’être infectés par le virus », explique Nicolas Simon, chef du service anti-poison de l’AP-HM de Marseille.

Mauvaise utilisation de la javel

Et certains « font n’importe quoi pour se décontaminer », notamment avec une mauvaise utilisation de l’eau de Javel. Comme cette personne qui s’est brossé les dents avec de l’eau de Javel, par peur d’être contaminée. « Une femme d’une soixantaine d’années nous a aussi téléphoné parce qu’elle s’était entièrement lavée avec de l’alcool à brûler », relate le professeur.

Ces comportements découlent sur des irritations plus ou moins importantes. « L’eau de Javel ne peut pas être diluée avec n’importe quoi. Si vous la diluez avec d’autres produits ménagers, cela peut libérer le chlore et vous provoquer des irritations dans les bronches. Ce qui est à proscrire en cette période de pandémie, les irritations peuvent favoriser la contamination au Covid-19 », prévient Nicolas Simon.

Attention aux enfants

L’eau de Javel peut par exemple être utilisée à faible dose pour laver ses fruits et légumes après les courses, mais à condition de bien les rincer. Et ne pas les faire tremper pendant plusieurs heures, comme cette autre personne qui a contacté le centre après avoir fait tremper ses fruits et légumes plusieurs heures dans l’eau de Javel. « Tant que le produit a encore un goût de chlore, c’est qu’il n’est pas assez rincé. Je conseille de bien se laver les mains après avoir rangé les courses, et de ne surtout pas se toucher le visage avant de l’avoir fait. Si vous laissez vos courses dans les placards pendant plusieurs jours, le danger est quasi nul », détaille le spécialiste.

Avec la présence permanente des enfants au foyer, le professeur Nicolas Simon constate également des comportements à risque. « Comme prendre un berlingot de javel et le mettre dans une bouteille vide. Le gamin va prendre la bouteille et boire une bonne gorgée d’eau de javel », relate-t-il. Il conseille donc de redoubler d’attention en ce qui concerne les produits ménagers, mais aussi les médicaments. Et de ne surtout pas les laisser à portée d’enfants, qui se feront un plaisir de jouer avec en ces temps de confinement. Nous vous rappelons également qu’il est conseillé de ne pas prendre d’anti-inflammatoires en cas de symptômes du Covid-19, ils pourraient aggraver l’état de santé.