VIDEO. Coronavirus à Bordeaux : Comment le marché des Capucins s’adapte aux règles du confinement ?

REPORTAGE Les commerçants ont dû repenser les lieux pour continuer à accueillir leurs clients

Clément Carpentier

— 

Bordeaux : Le marché des Capucins s'adapte aux règles du confinement — 20 Minutes
  • Le marché des Capucins à Bordeaux fait partie des cinq marchés qui ont obtenu une dérogation en Gironde.
  • La mairie et les commerçants ont mis en place un filtrage à l’entrée et des mesures pour faire respecter la distanciation sociale.
  • Depuis le début du confinement, la fréquentation a fortement chuté et certains commerçants ont préféré fermer pour le moment.

« La sortie, c’est par là Monsieur ! »… Même les habitués du marché des Capucins s’y perdent. Ce lieu emblématique de la ville de Bordeaux tente de s’adapter comme il peut aux nouvelles règles du confinement. S’il fait partie des cinq marchés ouverts en Gironde à avoir obtenu une dérogation pour continuer à accueillir ses clients chaque matin, tout le monde doit s’accommoder de ce nouveau fonctionnement.

Tout d’abord depuis mardi, l’accès au marché se fait uniquement par le cours de la Marne. Un deuxième devrait être mis en place rapidement selon la Préfecture pour garantir un meilleur filtrage puisque seulement 100 personnes peuvent se trouver en même temps à l’intérieur. « Pour l’instant, tout se passe bien, affirme un agent municipal, on contrôle simplement les entrées et sorties. » Le filtrage sera peut-être un peu plus strict samedi et dimanche où la foule se presse généralement aux « Capus ».

Commerçants, clients… Tout le monde joue le jeu

A l’intérieur, les commerçants ont pris des mesures afin de respecter le mètre de distanciation sociale. Certains ont installé des cagettes devant leur étal, d’autres ont marqué le sol devant leur vitrine. « Les clients respectent les distances… S’il y a un peu trop de monde, ils vont faire un petit tour puis ils reviennent. Mais bon, depuis le début du confinement, on a jamais plus de trois clients à la fois donc tout est bien respecté », explique Thierry Mallo, charcutier. Une nouvelle organisation particulièrement appréciée par Marie-Aude :

« Il y a quinze jours, ce n’était pas bien du tout ! Là, on sent qu’il y a eu une vraie prise de conscience de la part de tout le monde et c’est beaucoup mieux organisé. On n’a pas peur de venir faire ses courses. »

Les commerçants, eux, se protègent avec des gants et pour certains des masques. Ils mettent également du film plastique sur leurs marchandises pour dissuader les clients d’y toucher : « Ils n’ont plus le droit de toucher les fruits et les légumes, seul le vendeur le peut », rappellent à ce sujet les autorités. L’agence Régionale de Santé,​ la mairie et la directrice de cabinet de la préfète sont venues sur place mardi pour observer le nouveau dispositif.

Les commerçants se protègent avec des gants mais aussi des masques pour certains au marché des Capucins.
Les commerçants se protègent avec des gants mais aussi des masques pour certains au marché des Capucins. - Clément Carpentier / 20 Minutes

Des allées parfois complètement vides

Ces visiteurs ont pu remarquer que certains commerçants ont préféré fermer boutique. Thierry Mallo avoue qu’avec « ces mesures draconiennes, la fréquentation du marché a très fortement baissé depuis une semaine. Avant le confinement, c’était 50 clients par jour en plus des restaurateurs. Aujourd’hui, je suis à 30 clients et on a perdu la restauration. » Certaines allées du marché sont même complètement vides. Au point que Damien trouve que « c’est bien plus sécurisé qu’au supermarché. »

Signalétique pour les clients du marche des Capucins.
Signalétique pour les clients du marche des Capucins. - Clément Carpentier / 20 Minutes

Malgré tout, aucun relâchement ne sera toléré par les autorités qui surveillent les lieux de très près. Georges, un habitué, ne compte pas non plus baisser la garde : « Je fais attention que les gens ne s’approchent pas trop [de moi], de passer bien au large, de ne pas toucher trop de choses et surtout de ne pas me toucher le visage. Il faut résister à cette tentation et rentrer chez soi et se laver les mains rapidement ». Personne ne dira mieux…