Gers : Des automobilistes profitent des routes désertes pour rouler à des vitesses extravagantes

PRIS PAR LA PATROUILLE Des automobilistes s’emballent sur les routes désertes. Deux Gersois ont joué les Fangio mais sont tombés sur les gendarmes

H.M.

— 

Un gendarme effectue un contrôle de vitesse au radar, Illustration.
Un gendarme effectue un contrôle de vitesse au radar, Illustration. — POCHARD PASCAL/SIPA

Non, ce n’est pas parce que les routes sont vides en raison du confinement qu’il faut les confondre avec des pistes de rallye. L’avertissement est lancé ce mercredi par les gendarmes du Gers sur leur page Facebook.

Les militaires racontent qu’ils ont intercepté coup sur coup deux bolides mardi. L’un, au petit matin, sur la commune de Pujaudran. Son conducteur de 25 ans a été contrôlé à 181 km/h alors que la vitesse autorisée est de 110 km/h. Son permis a été immédiatement confisqué et sa voiture envoyée à la fourrière.

Même cause, mêmes effets l’après-midi même à Cologne, où un trentenaire s’est senti pousser des ailes, fonçant à 148 km/h sur une route limitée à 80 km/h.

« En cette période de restriction des déplacements, le Code de la route reste le même ! Des vitesses excessives aggravent les conséquences des accidents », rappellent en conclusion les gendarmes du Gers.