C’est l’heure du BIM : Vers un allongement en France, l’Inde confinée à son tour et une nouvelle attestation de déplacement

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d'information matinal (BIM)

X.M.

— 

A Paris, le 17 mars 2020, lors du premier jour de confinement général dans la ville désertée, à la suite de la crise du coronavirus.
A Paris, le 17 mars 2020, lors du premier jour de confinement général dans la ville désertée, à la suite de la crise du coronavirus. — O. Juszczak/20 Minutes

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Le confinement pourrait durer six semaines en France

Combien de temps les Français vont-ils devoir rester chez eux ? L’avis du conseil scientifique est implacable : il est « indispensable de prolonger le confinement » en France, éventuellement jusqu’à « six semaines au moins ». Alors que le seuil des 1.000 morts dus au coronavirus a été dépassé dans le pays, Olivier Véran a souligné que les six semaines n’étaient à ce stade qu’une « estimation ». Le gouvernement devrait statuer prochainement.

L’Inde décrète trois semaines de confinement en raison du coronavirus

Depuis mardi, 1,3 milliard d’habitants de plus sont confinés dans le monde. Pour lutter contre l’épidémie de coronavirus, le Premier ministre indien Narendra Modi a en effet ordonné à la population de rester enfermée pendant trois semaines.

« A compter de minuit aujourd’hui, tout le pays va entrer en confinement. Pour sauver l’Inde, pour sauver chaque citoyen, vous, votre famille », a déclaré le chef du gouvernement lors d’une adresse télévisée à la nation. L’Inde dénombre 519 cas confirmés de coronavirus, qui y a déjà causé la mort de 10 personnes, selon le dernier bilan officiel mardi soir.

Voici la nouvelle version, plus stricte, de l’attestation de déplacement

Depuis mardi, la nouvelle version de « l’attestation de déplacement dérogatoire » est disponible sur le site du ministère de l’Intérieur. Elle reprend les points du décret présenté par Edouard Philippe lundi. Au programme : des restrictions pour les sorties dans son quartier, notamment pour l’activité physique, ainsi que pour les rendez-vous médicaux. Il faut également inscrire l’heure de son déplacement.