Coronavirus en Gironde : Devenus des lieux de rendez-vous le soir, les commerces fermeront à 21h

SANTE L’arrêté doit être pris par la préfète de région ce lundi

Clément Carpentier

— 

Une voiture de police à Bordeaux (illustration).
Une voiture de police à Bordeaux (illustration). — THIBAUD MORITZ / AFP

Il n’y a pas que les maires qui haussent le ton en Nouvelle-Aquitaine. Face au manque de respect des règles de confinement, la préfète de région a décidé de le faire aussi. Fabienne Buccio a annoncé ce lundi matin qu’elle allait prendre dans l’après-midi ou en début de soirée un arrêté afin de limiter les horaires des commerces :

« Je vais signer un arrêté pour faire fermer plus tôt les commerces, vers 20 h ou 21 heures. Certains commerces sont devenus des lieux de regroupement, le soir, ce qui n’est pas possible. Il concerne la Gironde où dans certaines villes, comme Bordeaux, les gens ont tendance à se regrouper devant les épiceries de quartier, les commerces de nuit, ce qui va à l’encontre du confinement. Nous avons du mal à arrêter ces phénomènes, l’arrêté facilitera la tâche des policiers. »

Finalement, ce sera 21h a tranché la préfète. Ce dimanche, les forces de l’ordre ont dressé pas moins de 1.815 PV en Nouvelle-Aquitaine dont 652 en Gironde. Un chiffre stable par rapport aux jours précédents.

Un arrêté municipal à Marmande contre les joggeurs et promeneurs

Si pour l’instant la préfecture a confirmé qu’aucun maire n’avait pris d’arrêté pour instaurer un couvre-feu, celui de Marmande dans le Lot-et-Garonne va se donner la possibilité de sanctionner certains joggeurs ou promeneurs. Ils risqueront une contravention municipale de l’ordre de 38 euros en plus des 135 euros précise Daniel Benquet à Sud Ouest..

Des couvre-feux ont pour l’instant été instaurés dans les Alpes-Maritimes, dans les Hauts-de-France et à Mulhouse, mais aussi dans l’Aude ou l’Aveyron.