Coronavirus à Lyon : Un pharmacien, suspecté d’avoir vendu des masques destinés aux soignants, placé en garde à vue

ARNAQUE Le suspect vendait au prix fort à Lyon des masques réservés aux personnels soignants

E.F.

— 

Les masques sont très recherchés en ce moment.
Les masques sont très recherchés en ce moment. — F. Dufour / AFP

Il aurait écoulé au prix fort des stocks de masques de protection devenus précieux face à la pénurie rencontrée dans les établissements hospitaliers. Un pharmacien lyonnais, dont l’officine est située tout près du Grand Hôtel-Dieu dans le 2e arrondissement de Lyon, a été interpellé et placé en garde à vue ce week-end pour la vente illégale de masques FFP2, rapporte  Le Progrès.

Des tarifs élevés

L’homme avait déjà fait l’objet d’un rappel à la loi début mars pour avoir fourni des masques à des manifestants alors que la vente en était déjà interdite par arrêté préfectoral. Ce qui ne l’aurait visiblement pas empêché de poursuivre la vente de ce matériel dont manquent cruellement aujourd’hui les personnels soignants engagés dans la lutte contre le coronavirus.

Vendredi dernier, un infirmier a découvert le pot aux roses, constatant également que le suspect vendait les masques à un tarif très élevé, 60 euros la boîte de 25 masques, selon le quotidien régional. En l’attente de son procès, l’homme a été placé sous contrôle judiciaire à l’issue de sa présentation au parquet dimanche. Pour ces faits, il encourt six mois de prison et 10.000 euros d’amende.