Côtes d’Armor : Le garçon qui a tué sa sœur à la carabine « s’entraînait à tirer sur des objets »

ENQUETE La petite Angèle, 6 ans et demi, est décédée après avoir reçu un plomb

C.A.

— 

Illustration d'une voiture de gendarmerie.
Illustration d'une voiture de gendarmerie. — C. Allain / 20 Minutes

La toute jeune victime s’appelait Angèle. Agée de 6 ans et demi, l’enfant est décédée jeudi à Loscouët-sur-Meu (Côtes d'Armor​) après avoir été tuée accidentellement pas son frère, âgé de 9 ans et demi.

D’après le procureur de la République de Saint-Brieuc, le jeune garçon « manipulait la carabine à air comprimé appartenant à son père hors la présence de celui-ci ». Selon les premiers éléments de l’enquête, « sa sœur serait de manière inattendue passée devant lui alors qu’il s’entraînait à tirer sur des objets ». Tiré à faible distance, le plomb de petit calibre a atteint la fillette à la poitrine, traversant le cœur et un poumon et entraînant une hémorragie interne et une mort très rapide.

Un suivi éducatif pour le garçon

Le jeune garçon a été entendu par la gendarmerie au sein d'une unité d'accueil pédiatrique à l’hôpital Yves Le Foll de Saint-Brieuc. Il a été pris en charge par une psychologue clinicienne et devrait être accueilli chez sa grand-mère. « Le jeune tireur du fait de son âge, ne peut encourir de sanction pénale mais relève après évaluation, de mesures de suivi éducatif », conclut le procureur.