Coronavirus : Non, les vacances d'été n'ont pas été reportées au 31 juillet 2020

FAKE OFF Un faux message du ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer, circule sur les réseaux sociaux

Alexis Orsini

— 

Une école à Rennes (illustration).
Une école à Rennes (illustration). — Mathieu Pattier/SIPA
  • Les vacances d'été, prévues le 4 juillet, finalement reportées au 31 juillet 2020 ? 
  • C'est ce qu'affirme un message relayé sur les réseaux sociaux et prétendument signé du ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer.
  • Mais ce document à la syntaxe douteuse est un faux, comme le confirme le ministère de l'Education nationale à 20 Minutes.

Après la fermeture des maternelles, écoles, lycées et universités, effective depuis le 16 mars, l’Education nationale s’apprête-t-elle à reporter les vacances d’été à cause de l 'épidémie de coronavirus ?

C’est ce que laisse penser un document relayé sur les réseaux sociaux, soi-disant signé de son ministre, Jean-Michel Blanquer, et parfois présenté comme émanant d’un « mail » ou « d’un professeur ».

« Chers compatriotes, suite au discours du président de la République du 16 mars 2020, la France est en confinement total, cette situation exceptionnelle a conduit le ministre de l’éducation nationale et de la jeunesse Jean-Michel Blanquer à s’exprimer ce soir », affirme en préambule ce document daté du 19 mars.

« Suite à son discours, des mesures importantes ont été prises. De fait il est demandé avec regret aux citoyens français, de reporter leurs projets de vacances, subséquemment à son discours et une réunion avec le président de la République, le ministre de l’éducation nationale a pris la ferme décision de reporter le début des vacances d’été au 31 juillet 2020 », poursuit ce texte qui s’achève par la prétendue signature du ministre.

Le faux document annonçant le report des vacances d'été.
Le faux document annonçant le report des vacances d'été. - capture d'écran

Or, comme le laissent supposer la syntaxe douteuse – reposant principalement sur une succession de longues phrases ponctuées de simples virgules – et le fait que Jean-Michel Blanquer soit à la fois mentionné à la troisième personne dans le texte et signataire de celui-ci, il s’agit d’un faux message de l’Education nationale.

FAKE OFF

« Il s’agit bien évidemment d’un fake, toutes les infos fiables sont disponibles sur le site du ministère », nous confirme le ministère de l’Education nationale.

« Dans l’état actuel des choses, les examens sont maintenus et les vacances [prévues le 4 juillet] aussi, le planning scolaire n’a pas changé », poursuit-il, alors que 12 millions d’élèves sont censés poursuivre leurs cours à distance

Jean-Michel Blanquer s’est en revanche bien exprimé jeudi 19 mars en direct dans le 19-45 de M6. Il y a notamment répondu aux questions de plusieurs élèves, d’abord sur la possibilité d’un report ou d’une annulation du bac : « Le baccalauréat ne sera pas annulé. […] L’hypothèse privilégiée c’est de maintenir la date [du 17 au 24 juin], en espérant un retour à la normale avant les épreuves, je ne peux pas en être certain. »

Mais également, déjà, sur un éventuel report des vacances d’été (dans l’extrait ci-dessus) : « Je sais qu’il y a des craintes nombreuses sur ce sujet. Ce n’est pas l’hypothèse que je privilégie, les vacances ont vocation à être maintenues telles quelles, c’est d’ailleurs tout mon travail de réussir à tenir le calendrier. […] Normalement, il n’y aura pas de changement pour les vacances d’été. »