Coronavirus : Dons de masques, gants, gel… Les tatoueurs à la rescousse du personnel soignant

SOLIDARITE Sans emploi pour cause de confinement lié au coronavirus, des tatoueurs ont décidé de donner leur matériel à des cabinets médicaux

Nicolas Stival
— 
Des tatoueurs donnent leur matériel inutilisé à des cabinets médicaux. Illustration.
Des tatoueurs donnent leur matériel inutilisé à des cabinets médicaux. Illustration. — Fr?d?ric Scheiber/20MINUTES

Implanté depuis sept ans à Soumoulou (1.500 habitants), entre Pau et Tarbes, le Kame House Tatoo Club s’est taillé une jolie réputation, qui dépasse les limites du Béarn. Mais, depuis mardi et la mise en place du confinement pour lutter contre le coronavirus, ce salon de tatouage est à l’arrêt, comme la majorité des entreprises du pays.

Aussi, jeudi après-midi, Nadège est allée déposer des gants, des masques et du gel hydroalcoolique au cabinet médical de son village. « Cela ne nous sert à rien actuellement, il valait mieux les donner plutôt que ça dorme chez nous », explique la jeune femme de 32 ans, spécialiste du piercing alors que son compagnon Maxime, alias « Mask Vader », se consacre au tatouage avec une autre collègue et un apprenti.

« Quand j’ai appelé le cabinet et que je leur ai proposé le matériel, ils ont dit oui tout de suite. » Voici comment quelque 400 gants en nitrile ou en latex, une quarantaine de masques en papier jetable (utilisés par les tatoueurs ou les clients en cas de maladie) et le gel restant en stock ont été mis à disposition des soignants.

D’autres exemples à Dax, Bordeaux, Toulouse…

« Beaucoup de tatoueurs et perceurs ont déjà agi ainsi, à Dax, Bordeaux et Toulouse notamment », assure Nadège, qui espère que ces gestes vont inspirer d’autres collègues, eux aussi au chômage technique. « Sur les réseaux sociaux, on se soutient les uns les autres. Nous sommes en train de nous renseigner sur les aides que nous pouvons avoir. » En attendant, le Kame House Tatoo joue la carte de la solidarité.