Coronavirus en Nouvelle-Aquitaine : Un décès et 63 nouveaux cas confirmés

BILAN L’Agence régionale de santé maintient que la Nouvelle-Aquitaine rejoint le modèle suivi par le Covid-19 dans d’autres régions et qu'elle est « au pied de l’augmentation du nombre de cas »

Marion Pignot
— 
Les contrôles de police s'accentuent dès ce 19 mars 2020 en Nouvelle-Aquitaine, comme ici à Bordeaux.
Les contrôles de police s'accentuent dès ce 19 mars 2020 en Nouvelle-Aquitaine, comme ici à Bordeaux. — Marion Pignot

Soixante-trois nouveaux cas de Covid-19 ont été confirmés en Nouvelle-Aquitaine, ce jeudi. Cela porte à 305 le nombre de cas confirmés dans la région, soit cinq en Charente, cinq dans la Creuse, 14 dans les landes, sept dans les Deux-Sèvres, 33 en Charente-Maritime, sept en Dordogne, 59 en Lot-et-Garonne, 33 dans la Vienne, 12 en Corrèze, 54 en Gironde, 27 dans les Pyrénées-Atlantiques et huit en Haute-Vienne. Selon le dernier bilan de l’agence régionale de santé (ARS) et les données de Santé publique France, 41 cas confirmés sont « en cours de rattachement à leur département de domiciliation ou sont des personnes vivant en dehors de la région ».

Un homme de 66 ans qui était hospitalisé dans le service de maladies infectieuses du Centre hospitalier de Pau (Pyrénées-Atlantiques) est décédé. Cela porte à trois le nombre de décès dus au nouveau coronavirus en Nouvelle-Aquitaine. Le sexagénaire souffrait d’une polypathologie nécessitant une prise en charge palliative. Il a été confirmé positif au test Covid-19 mercredi et est décédé ce jeudi.

Le Lot-et-Garonne classé dans la liste des zones d’exposition à risque

Alors que la Nouvelle-Aquitaine est encore « en arrière ligne grâce à une chasse farouche aux cas Covid-19 », Michel Laforcade, directeur général de l’ARS de Nouvelle-Aquitaine, a reconnu, ce jeudi lors d’une conférence de presse, que « le retard est en train d’être rattrapé ». Des cas graves sont confirmés dans des Ehpad de la région et il est devenu « difficile de compter précisément le nombre de nouveaux cas en raison des analyses faites dans les laboratoires hors du territoire ».

L’ARS a également assuré que la Nouvelle-Aquitaine rejoint le modèle suivi par le Covid-19 dans d’autres régions et que la région est « au pied de l’augmentation du nombre de cas ». Le département du Lot-et-Garonne est ainsi « classé depuis ce jeudi dans la liste des zones d’exposition à risque pour le Covid-19 et le dépistage systématique des personnes présentant des symptômes (y compris les cas contact) devient inutile ». Tester tous les patients présentant des symptômes conduirait à saturer la filière de dépistage alors que pour les cas graves et les structures collectives de personnes fragiles, le dépistage permet toujours de comprendre et prendre des mesures immédiates. Un seul conseil, donc, « restez chez soi ».