Coronavirus : Les labos Pierre-Fabre vont produire du gel hydroalcoolique à la place de shampoings

EPIDEMIE Le groupe tarnais a décidé de reconfigurer temporairement une de ses lignes de production pour répondre aux besoins des pharmaciens

Béatrice Colin

— 

Sur l'une des lignes de production du groupe Pierre-Fabre.
Sur l'une des lignes de production du groupe Pierre-Fabre. — Groupe Pierre-Fabre

D’ici une semaine, les premiers flacons de gel hydroalcoolique des laboratoires Pierre-Fabre devraient sortir d’une des usines tarnaises du groupe pharmaceutique. A Soual, dans la banlieue de Castres, une des lignes de l’usine de production dermo-cosmétique habituellement dédiée aux shampoings de la marque Klorane est en train d’être reconfigurée.

Depuis une semaine toutes les équipes sont mobilisées pour répondre à la demande des officines confrontées parfois à une pénurie de gel et les approvisionner dans le cadre des besoins dans la lutte contre l’épidémie de coronavirus​.

Capacité de 300.000 flacons

« Nous avons la matière première et des flacons de 100 ml pour en produire 300.000. Il sera vendu en pharmacie sous la marque Ducray au prix fixé par le gouvernement », indique une porte-parole du groupe.

Pour l’heure, celui-ci est en train de faire appel à ses fournisseurs pour pouvoir se faire livrer les composants nécessaires à la fabrication du gel, soit de l’alcool, de la glycérine et de l’eau purifiée. D’ici la mise en production, il sera aussi nécessaire d’imprimer pas moins de 600.000 étiquettes pour les apposer sur les flacons.