Coronavirus à Perpignan : Le préfet s’étonne du nombre de véhicules encore en circulation

CONFINEMENT Plus d’une centaine de contraventions ont été délivrées par les forces de l’ordre dans les Pyrénées-Orientales mercredi, mais ce chiffre pourrait croître de façon importante

Jérôme Diesnis
— 
Des contrôles menés par les forces de l'ordre en période de confinement.
Des contrôles menés par les forces de l'ordre en période de confinement. — Olivier Juszczak / 20 Minutes

« Le nombre de véhicules présents à l’entrée de la pénétrante nord de Perpignan était supérieur à 1.000 véhicules par heure ce matin, après la période d’embauche. Ce qui apparaît notoirement en contradiction avec les mesures de confinement » Dans son communiqué de presse envoyé aux rédactions, la préfecture des Pyrénées-Orientales s’émeut du nombre de véhicules circulant malgré les mesures de restriction. Ce constat annonce un renforcement des contrôles.

Mercredi, au second jour des mesures de confinement annoncées par Emmanuel Macron, la police nationale, la police aux frontières et la gendarmerie ont délivré une centaine de contraventions, selon un bilan partiel (les chiffres de police nationale ne concernent que les contraventions délivrées le matin). La fréquence des contrôles et des verbalisations doit s’accentuer à compter de ce jeudi.



Trois commerces ouverts illégalement

Trois commerces illégalement ouverts ont par ailleurs fait l’objet de procès-verbaux de renseignements administratifs. A Montpellier, plusieurs épiceries de nuit dans le même cas ont été verbalisées. Leurs horaires d’ouverture ont été modifiés par dérogation durant l’épidémie de coronavirus. Elles ne peuvent plus ouvrir que de 7 h à 20 h. Ces établissements devront fermer pendant un mois lorsque les mesures de restriction seront levées par arrêté préfectoral.