Coronavirus en Loire-Atlantique : Trop de promeneurs… Plusieurs communes interdisent l’accès aux plages

CONFINEMENT Les mairies de La Baule, Pornichet et Le Pouliguen interdisent purement et simplement l'accès aux plages

Frédéric Brenon

— 

La Plage de La Baule (illustration datant de mai 2017)
La Plage de La Baule (illustration datant de mai 2017) — F.Tanneau/AFP

Les mesures de confinement imposées pour lutter contre la propagation du coronavirus sont respectées, mais avec plus ou moins de discernement. Depuis mardi, de nombreuses personnes sont en effet allées prendre l’air et le soleil sur les plages de Loire-Atlantique. Une pratique pas forcément illégale si ces personnes sont seules, dans le cadre d’une activité sportive, à proximité de leur habitation. Mais les abus étaient probablement légion. Et la situation pour le moins confuse.

Plusieurs communes, dont La Baule, Le Pouliguen et Pornichet, ont donc décidé d’interdire l’accès aux plages jusqu’au 31 mars, via des arrêtés municipaux. « Il s’agit de conforter les mesures de confinement », justifie-on à la mairie du Pouliguen.

Des amendes à la clé

« Toute infraction sera sanctionnée d’une amende », prévient la mairie de La Baule, laquelle rappelle que l’activité nautique est également interdite. Des contrôles par les forces de l’ordre ont été menés dès ce mercredi sur la plage de La Baule.

D’autres communes du département, à l’image de Saint-Brévin-les-pins, étudient également la possibilité de publier un arrêté d’interdiction identique.