Normandie : Un salarié de Pôle emploi jugé pour avoir détourné près de 60.000 euros

ESCROQUERIE Le comptable, qui a avoué sa faute, a détourné les allocations destinées à quarante demandeurs d’emplois introuvables

20 Minutes avec agence

— 

Image d'illustation d'un Pôle emploi.
Image d'illustation d'un Pôle emploi. — PASCAL GUYOT / AFP

Un quinquagénaire a été condamné à neuf mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Cherbourg (Manche), ce mardi. Il a détourné près de 60.000 euros pendant qu’il était salarié de Pôle emploi à Caen, rapporte Ouest-France.

Ce comptable, qui habite dans le département du Cotentin, était parvenu à soustraire des sommes qui étaient en attente de versement à des allocataires dont le service avait perdu la trace. L’homme a avoué sa faute à son employeur. Pendant un an et demi, de mars 2016 à août 2017, il a pu détourner les allocations de quarante demandeurs d’emploi sans être remarqué.

Quatre comptes étaient alimentés

Ce salarié était gestionnaire d’un compte d’attente. Il s’agit d’une plateforme sur laquelle Pôle emploi conserve pendant deux ans les versements redevables à des locataires dont la trace est perdue. Plusieurs cas sont ciblés par ce dispositif.

Il peut s’agir de personnes injoignables pour raisons personnelles, d’autres radiées, d’allocataires étrangers, sans adresse ou décédés. Le comptable a détourné cet argent pour alimenter quatre comptes, tous personnels.

Addiction aux jeux

Pour justifier ce détournement, l’homme a évoqué être atteint de la maladie de Parkinson, rapporte le quotidien régional. Ses traitements lourds l’auraient ainsi conduit à une addiction au jeu. Le comptable demandait des crédits à répétition pour assouvir ses pulsions et financer les jeux en ligne.

Il a annoncé avoir contracté 60.000 euros de dettes. En plus de sa peine avec sursis, le tribunal l’a condamné à rembourser une somme de plus de 57.000 euros à Pôle emploi.