Coronavirus : Fermetures des commerces non-indispensables, limitations des déplacements… Les mesures s’appliqueront en Outre-mer

EPIDEMIE Samedi soir, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé la fermeture des lieux recevant du public non indispensables et la limitation des déplacements

20 Minutes avec AFP

— 

La ministre des Outre-Mer Annick Girardin le 27 février 2019 à l'Elysée.
La ministre des Outre-Mer Annick Girardin le 27 février 2019 à l'Elysée. — Jacques Witt/SIPA

Fermetures des lieux non-indispensables, limitation des déplacements, enseignements à distance… Les mesures annoncées samedi soir pour lutter contre le coronavirus s’appliqueront aussi en Outre-mer, à l’exception des territoires du Pacifique, a annoncé la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, ce dimanche.

« Nos territoires d’outre-mer ne sont pas épargnés par cette pandémie (de coronavirus) qui s’ajoute à l’épidémie de dengue pour certains », a indiqué Annick Girardin, dans une allocution diffusée à la presse.

Des mesures effectives dès lundi soir

« Après avoir réuni cette après-midi les préfets des DROM (départements et régions d’Outre-mer : Martinique, Guadeloupe, Guyane, La Réunion et Mayotte), de Saint-Barthélemy, de Saint-Martin, et de Saint-Pierre et Miquelon, j’ai décidé, en accord avec le Premier Ministre, que les mesures qu’il a annoncées hier s’appliqueraient toutes à compter de ce soir dans ces territoires ». Le ministère des Outre-mer avait annoncé cette réunion samedi soir, destinée à « faire un état de la situation de chacun des territoires et de l’adaptation des mesures décidées ».

Les Outre-mer sont à ce stade moins touchés que la métropole, avec près d’une quarantaine de cas confirmés, sur 8 territoires. La Martinique est le territoire qui en compte le plus avec 10 cas. La Nouvelle-Calédonie et Wallis-et-Futuna ne sont pas encore infectés, La Polynésie compte trois cas. Pour la Nouvelle-Calédonie et la Polynésie, qui ont des statuts particuliers, la question de la santé est de leur compétence.

Développer au maximum le télétravail

Pour les autres territoires, « les lieux recevant du public non indispensable à la vie du pays seront fermés jusqu’à nouvel ordre. Tous les services essentiels à la vie de nos concitoyens resteront ouverts mais je vous demande, dans la mesure du possible de limiter vos déplacements au strict nécessaire », a insisté la ministre.

De même, les écoles seront fermées dès lundi, alors qu’il avait été annoncé dans un premier temps, qu’elles resteraient ouvertes dans certains territoires. « En lien avec le rectorat, les chefs d’établissement et les professeurs organiseront une continuité éducative », a promis la ministre. La ministre demande aussi « aux entreprises et aux administrations de développer massivement le télétravail pour permettre à un maximum de gens de rester à leur domicile dès lundi ».