C’est l’heure du BIM : Trump ferme la porte à l’Europe, la NBA suspendue et le PSG qualifié à huis clos

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)…

M.C.

— 

Face au coronavirus, Donald Trump a annoncé la suspension de tous les voyages depuis l'Europe, le 11 mars 2020.
Face au coronavirus, Donald Trump a annoncé la suspension de tous les voyages depuis l'Europe, le 11 mars 2020. — Manuel Balce Ceneta/AP/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap pour vous aider à y voir plus clair.

Coronavirus : Donald Trump annonce la suspension de tous les voyages depuis l’Europe vers les Etats-Unis

Si vous comptiez vous rendre aux Etats-Unis, il va falloir revoir vos projets. Donald Trump a annoncé mercredi la suspension pour 30 jours de tous les voyages depuis l’Europe vers les Etats-Unis afin d’endiguer l’épidémie du coronavirus, qui a été reclassée en pandémie par l’OMS. « J’ai décidé de prendre des actions fortes mais nécessaires pour protéger la santé et le bien-être de tous les Américains », a annoncé Donald Trump lors d’une allocution solennelle depuis le Bureau ovale de la Maison-Blanche. Cette mesure, qui entrera en vigueur vendredi à minuit (5h samedi, heure de Paris), ne concernera pas le Royaume-Uni, a précisé le milliardaire républicain.

NBA : Rudy Gobert touché par le coronavirus, la saison est suspendue

La NBA a annoncé mercredi qu’elle suspendait tous les matchs de la saison, après un cas constaté de coronavirus chez un joueur des Utah Jazz. Le joueur en question serait le Français Rudy Gobert, selon le très bien informé Shams Charania, journaliste pour The Athletic. « Gobert se sent bien, et se sentait assez en forme pour jouer ce soir », a-t-il précisé sur Twitter.

PSG-Dortmund : Les Parisiens musellent Dortmund et se qualifient pour les quarts de finale

Le PSG s’est qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des champions, mercredi soir, grâce à sa victoire 2-0 contre Dortmund. A huis clos, mais pas tout à fait sans supporteurs, et avec un gros apport de Neymar : en l’absence de Mbappé, malade et placé en réserve de la nation au coup d’envoi, le Brésilien était particulièrement attendu. Il a mis un peu de temps à s’y mettre, frôlant la blessure à l’épaule sur un plongeon un peu trop accentué, mais c’est bien lui qui a allumé la lumière.