Violences conjugales : Le 3919 ouvert 24 heures sur 24 et sept jours sur sept « d’ici la fin de l’année »

ACCOMPAGNEMENT Cette mesure avait été décidée en novembre à l’issue du « Grenelle contre les violences conjugales »

20 Minutes avec AFP

— 

Marlène Schiappa, le 20 novembre 2019 à Paris.
Marlène Schiappa, le 20 novembre 2019 à Paris. — ERIC PIERMONT / AFP

Une promesse faite en novembre à l’issue du «Grenelle contre les violences conjugales». « D’ici la fin de l’année », le 3919, le numéro d'appel pour les femmes victimes de violences conjugales, sera ouvert 24 heures sur 24 et sept jours sur sept, a assuré la secrétaire d’Etat à l’Égalité Femmes/Hommes, Marlène Schiappa, dimanche.

Interrogée sur le plateau de BFMTV, Marlène Schiappa a expliqué que l’extension des horaires de ce service, mis en place pour lutter contre les violences conjugales, correspondait à un marché public.

Près de 3.000 demandes pour 1.000 places

« Nous avons toujours dit que la rédaction de ce marché public et son attribution, qui répond à des lois (…), (était) en cours d’attribution », a précisé la secrétaire d’État. « Donc d’ici la fin de l’année, le 3919 sera ouvert 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 et dans de nouveaux locaux financés par l’État qui permettront d’accueillir le nombre d’écoutantes nécessaires », a-t-elle ajouté.

Quant aux 1.000 places d'hébergement promises pour les femmes fuyant leur domicile en raison des violences qu’elles y subissent, elle a assuré qu’elles avaient « été ouvertes ». Mais, « en réalité, nous n’avons pas eu 1.000 demandes, nous avons eu 3.000 demandes, c’est-à-dire que notre engagement de 1.000 places est tenu mais qu’il n’est pas suffisant », a-t-elle expliqué, estimant qu'« il nous faut donc maintenant ouvrir les 2.000 places restantes ».