Tempête «Myriam»: 60.000 foyers privés d'électricité dans le sud-ouest

INTEMPÉRIES Débutée ce mardi en début d’après-midi, la tempête « Myriam » a soufflé fort dans le sud-ouest du pays, privant 60.000 foyers d’électricité

20 Minutes avec AFP
— 
Un arbre tombé sur la route lors du passage de la tempête Myriam, près de Bayonne, le 3 mars 2020.
Un arbre tombé sur la route lors du passage de la tempête Myriam, près de Bayonne, le 3 mars 2020. — GAIZKA IROZ / AFP

Environ 60.000 foyers étaient privés d'électricité dans trois départements du sud-ouest après le début de la tempête «Myriam», phénomène hivernal qui se décalait de l'ouest vers l'est en fin de journée, a-t-on appris auprès du gestionnaire du réseau Enedis et de Météo France.

35.000 foyers dans les Pyrénées-Atlantiques

«La tempête Myriam a débuté en début d'après-midi et continue de souffler sur notre territoire. Avec des rafales de vents équivalentes en force à la tempête Klaus de 2009 (source vigimétéoFrance), elle a mis à mal le réseau électrique» dans les trois départements des Landes (12.000 foyers), des Pyrénées-Atlantiques (35.000) et des Hautes-Pyrénées (13.000), a indiqué Enedis dans un point de situation en fin de journée.

Dans les Landes et les Pyrénées-Atlantiques, les rafales n'ont fait aucun blessé selon les secours, qui ont réalisé l'essentiel de leurs interventions pour des chutes d'arbres et de tuiles et de bâchages de toitures.

Des rafales jusqu’à 143 km/h

Selon Météo-France, les rafales ont soufflé dans l'après-midi jusqu'à 143 km/h au phare de Messanges, dans les Landes, 129 km/h à Biarritz, 128 km/h à Tarbes et 127 km/h à Pau.

Les départements de la Haute-Garonne, des Hautes-Pyrénées et de l'Ariège, en Occitanie, restaient en vigilance orange à 16H00, selon Météo France qui a en revanche levé ce niveau d'alerte pour le Gers, les Landes et les Pyrénées-Atlantiques.

La tempête hivernale «Myriam» circule rapidement du Golfe de Gascogne au Golfe du Lion.

«Dans les heures qui viennent, les vents violents vont se décaler vers l'Est. Les valeurs attendues sont de l'ordre de 100/110 km/h sur les régions les plus proches des Pyrénées et en montagne, avec localement 120 ou 130 km/h vers les cols et les sommets», a détaillé l'opérateur météorologique.

Des fortes vagues restaient prévisibles près des littoraux basques et landais, en vigilance jaune pour le paramètre «Vagues-Submersion».