Pyrénées : Remontés contre la réforme de l’Assurance-chômage, les saisonniers démontent le télésiège « présidentiel »

MOBILISATION Pénalisés par la réforme de l’Assurance-chômage, les saisonniers ont décidé de décrocher symboliquement le panier du télésiège fréquenté par Emmanuel Macron à La Mongie dans les Pyrénées

Béatrice Colin

— 

Le 12 avril 2017, Emmanuel Macron et son épouse Brigitte avaient passé quelques jours à la Mongie, dans les Hautes-Pyrénées.
Le 12 avril 2017, Emmanuel Macron et son épouse Brigitte avaient passé quelques jours à la Mongie, dans les Hautes-Pyrénées. — Eric Feferberg/AP/SIPA

Ils ont décidé de faire passer un message à l’un des skieurs les plus connus de la station des Hautes-Pyrénées. Ce lundi, les pisteurs du Grand Tourmalet, le plus vaste domaine skiable des Pyrénées, à cheval sur les communes de Barèges et La Mongie, ont décroché un panier du télésiège recouvert aux couleurs Bleu-Blanc-Rouge, en référence au président Macron, un habitué de la station.

Ces professionnels des sports d’hiver sont remontés contre la réforme de l’Assurance-chômage et ses conséquences sur les travailleurs saisonniers, qui pâtissent pour nombre d’entre eux des saisons hivernales de plus en plus courtes à cause du manque de neige.

Manifestation des saisonniers du Grand Tourmalet le 24 février contre la réforme de l'assurance-chômage au cours de laquelle ils ont démonté le télésiège d'Emmanuel Macron.
Manifestation des saisonniers du Grand Tourmalet le 24 février contre la réforme de l'assurance-chômage au cours de laquelle ils ont démonté le télésiège d'Emmanuel Macron. - C. Galissier

« Avec le nouveau mode de calcul nous allons perdre entre 20 % et 40 % sur nos indemnités. Et dans le nouveau calcul des retraites, toutes les périodes chômées entre deux saisons vont désormais aussi être prises en compte », déplore Christophe Galissier, délégué syndical FO, associé à la CGT dans cette action.

Devant la préfecture

Pour se faire entendre, ils ont donc décidé de s’en prendre au symbolique panier aux couleurs de la République. « Il vient régulièrement et il dit qu’il apprécie la station, on ne comprend pas qu’il ne se mette pas à la place des saisonniers, qu’il n’arrive pas à écouter », poursuit Christophe Galissier.

Manifestation des saisonniers du Grand Tourmalet le 24 février contre la réforme de l'assurance-chômage au cours de laquelle ils ont démonté le télésiège d'Emmanuel Macron.
Manifestation des saisonniers du Grand Tourmalet le 24 février contre la réforme de l'assurance-chômage au cours de laquelle ils ont démonté le télésiège d'Emmanuel Macron. - C. Galissier

Pour que le message ne reste pas lettre morte, avec ses collègues, il a descendu le télésiège tricolore devant la préfecture des Hautes-Pyrénées, avant de le remiser jusqu’à ce qu’ils soient entendus.