Grève dans les transports : Trafic peu perturbé lundi à la RATP

MOBILISATION Cinq syndicats, dont quatre à la RATP, ont appelé à « une journée morte » dans les transports

20 Minutes avec AFP

— 

Une entrée de métro à la station Assemblée-Nationale, à Paris le 4 novembre 2019.
Une entrée de métro à la station Assemblée-Nationale, à Paris le 4 novembre 2019. — Clément Follain / 20 Minutes

Malgré l’appel à « une journée morte », le trafic devrait être peu perturbé dans les transports parisiens ce lundi. Selon les prévisions de la RATP, le trafic sera même normal sur les tronçons du RER dépendant d’elle (lignes A et B) ainsi que sur les réseaux de bus et de tram.

Du côté du métro, le trafic sera quasi normal sur la plupart des lignes mais des perturbations seront à prévoir sur les lignes 2, 5 et 12, qui circuleront malgré tout, précise la régie parisienne. Cinq syndicats ont appelé à la grève dans les transports, dont quatre à la RATP.

Début de l’examen du projet de réforme

Les organisations syndicales ont choisi la date symbolique du lundi 17 février, jour du début de l’examen en séance par les députés du projet de loi de la réforme des retraites. « Une journée morte dans les transports avec l’unité d’appel SNCF-RATP a du sens pour rappeler à ce gouvernement que c’est toujours "Non !" au projet de système de retraite par points », souligne dans un communiqué le syndicat de cheminots, qui « s’engagera également dans la journée d’appel interprofessionnel du 20 février », expliquait lundi à l’Agence France-Presse (AFP) le secrétaire général de FO-Cheminots, cinquième syndicat à la SNCF, Philippe Herbeck.

Le mouvement a été lancé par le pôle traction de l’Unsa-RATP jeudi 6 février, rejoint le lendemain par les syndicats SUD, FO et Solidaires mais pas par la CGT-RATP, deuxième organisation syndicale au sein de la régie. Cette dernière a estimé que le 17 février « date symbolique dans l’agenda parlementaire, n’est pas propice à l’élargissement des luttes et des grèves dans les autres secteurs du pays ». Elle préfère donc faire grève le 20 février, date de la prochaine journée nationale interprofessionnelle de grèves et de manifestations fixée par l’intersyndicale au niveau national (CGT, FO, Solidaires et des organisations de jeunesse).